Celebrating women at the forefront

Une compilation de nombreux visages de femmes illustrés

Célébrons les femmes de tête

Une collection d’articles sur des chercheuses exceptionnelles pour marquer la Journée internationale des femmes et des filles de science (11 février) et la Journée internationale de la femme (8 mars) de 2020
8 janvier 2020

La recherche est guidée par les idées, et les idées émanent de l’expérience et de l’imagination humaines. Plus l’éventail de perspectives, de talents et de connaissances sur les questions de recherche est large, plus le potentiel est grand de trouver des solutions innovantes à certains des problèmes les plus épineux de la planète.

Bon nombre des chercheuses que nous avons présentées montrent comment leurs perspectives uniques contribuent à faire du Canada un chef de file en recherche dans divers domaines. Pour marquer la Journée internationale des femmes et des filles de science et la Journée internationale de la femme, nous saluons certaines d’entre elles dans cette collection d’articles.

  • Les troubles de santé mentale sont une des principales causes d’incapacité au pays. Ils coûtent 51 milliards de dollars annuellement à l’économie en soins de santé et en perte de productivité et de qualité de vie, selon le centre de dépendance et de santé mentale de Toronto. Avant l’âge de quarante ans, la moitié des Canadiens pourrait être touché par un problème de santé mentale alors que, bon an mal an, environ 20 pour cent de la population souffre d’un problème de santé mentale ou de dépendance. Malgré cet état de fait, l’accès aux soins est parfois...
  • L’un des avantages du travail de Kyly Whitfield est de tenir beaucoup de bébés - comme elle le fait ici en février 2019 dans la province de Kampong Thom au Cambodge - pendant que leurs mères fournissent des données pour ses recherches. Mention de source : Jelisa Gallant Il y a six ans, au début de son doctorat à l’Université de la Colombie-Britannique, Kyly Whitfield partageait un repas de riz et de poisson au Cambodge avec des collègues de l’Organisme international Helen Keller, qui lutte contre la malnutrition et la cécité dans le monde. Quelqu’un...
  • En 2016, les Producteurs d’œufs du Canada (POC), qui gèrent l’approvisionnement en œufs au pays, ont décidé d’abandonner progressivement les cages conventionnelles en faveur d’habitations octroyant plus d’espace aux poules pour se percher, couver et gratter, c’est-à-dire par l’utilisation de cages aménagées ou de granges à aire ouverte. Cependant, pour les producteurs d’œufs, cette transition vers des systèmes de poules en liberté peut entrainer une hausse des couts, particulièrement parce que ces pratiques sont relativement nouvelles et moins bien comprises que...
  • Pour les milliers d’Ontariens vivant avec l’aphasie, un trouble du langage qui nuit à la capacité de communiquer, une chose aussi simple qu’acheter un billet de cinéma peut se révéler une épreuve. Cependant, grâce à une formation offerte par Aphasia Friendly Canada, au moins 20 entreprises du comté de Windsor-Essex, dans le Sud-Ouest de l’Ontario, peuvent mieux les servir. Celles-ci incluent Lakeshore Cinemas près de Tecumseh, en Ontario. La directrice adjointe Chelsea Reaume affirme que [cette formation] a donné à [mon personnel] davantage d’outils pour gérer ce type...
  • Le jeu vidéo constitue un important secteur d’activité commerciale au Canada, et cela augmente d’année en année. Selon l’Association canadienne du logiciel et de divertissement ‒ qui représente les concepteurs de jeux vidéos, les diffuseurs et les distributeurs ‒, ce secteur a généré 3,7 milliards de dollars du PIB national l’an dernier, a connu une hausse de 24 pour cent depuis 2015 et emploie près de 22 000 personnes à temps plein. Le Canada se classe au troisième rang pour la conception de jeux vidéos, après les États-Unis et le Japon. Cependant, en raison de...
  • Dans l’eau rendue trouble par la boue, Elizabeth Greene se creuse un chemin à travers les sédiments d’un site sous-marin pendant une fouille archéologique dans le sud-ouest de la Turquie, en 2015. Travaillant presque à l’aveugle, elle perçoit tout de même quelque chose qui dépasse du sol : du bout des doigts, elle sent les dents d’un petit peigne en bois ressortir du sable. Il faisait probablement partie d’une trousse d’épouillage vieille de 2 500 ans. Cet artéfact se trouvait dans un port de la péninsule de Datça, à Burgaz, un site archéologique turc surplombant...
  • Lorsque des scientifiques non autochtones souhaitent mener des recherches sur les collectivités autochtones, il peut survenir des malentendus culturels sur certaines questions comme les méthodes de recherche, la propriété des données et l’interprétation des résultats. Dans ce balado, Carrie Bourassa – titulaire d’une chaire de recherche sur la santé des gens du Nord et des autochtones et directrice scientifique de l’Institut de recherches Horizon Santé-Nord à Sudbury, en Ontario – nous parle de la complexité de réaliser des recherches dans les collectivités des...
  • Il n’est pas surprenant que les agriculteurs souffrent de maux de dos plus souvent que la plupart d’entre nous. Ils travaillent de longues heures, soulèvent de lourdes charges et doivent se hisser dans de hauts tracteurs et camions et en redescendre. Mais s’il est bien une cause surprenante de ces douleurs, c’est la vibration causée par la machinerie lourde. Étudiante à la University of Saskatchewan, Xiaoke Zeng a travaillé de concert avec les agriculteurs pour étudier les effets sur la santé de la vibration globale du corps. « Conduire, c’est banal pour eux. Ils le font...
  • D’après Helen Hambly Odame, pour que les exploitations agricoles canadiennes survivent et prospèrent au xxie siècle, les tracteurs et la pluie ne suffisent plus; les agriculteurs ont besoin d’outils numériques et d’un accès Internet haute vitesse pour en tirer profit. « Le secteur et les producteurs agricoles canadiens doivent prendre de l’avance par rapport à ces technologies », soutient la chercheuse en communications agricoles et en aménagement rural à la University of Guelph. Au Canada comme à l’international, Mme Hambly Odame est une autorité dans la...
  • Tandis que Rachel Bar enseignait la danse à des personnes atteintes de la maladie de Parkinson à l’École nationale de ballet, à Toronto, l’un des participants lui a confié que le cours avait des retombées bien réelles pour lui. « Nous travaillions une danse depuis un certain temps, et il m’a expliqué qu’il connaissait une journée particulièrement difficile », raconte Mme Bar. Cet homme vivait souvent des blocages – une incapacité temporaire de bouger –, condition de certaines personnes atteintes de la maladie de Parkinson. « Il m’a dit s’être mis à...