Transformation du secteur des produits forestiers du Nord de l’Ontario

Une pile de bûches

Transformation du secteur des produits forestiers du Nord de l’Ontario

De nouvelles utilisations des sous-produits forestiers contribuent à réinventer une industrie et à stimuler l’emploi dans les régions éloignées de l’Ontario
7 novembre 2018

En 2014, trois jours avant Noël, près de deux-cents personnes d’Iroquois Falls ont perdu leur emploi. Après plus d’un siècle, l’usine locale de papier journal, le principal employeur de cette ville du Nord de l’Ontario, a fermé ses portes. Il s’agissait d’une autre victime d’un secteur en déclin, accablé par des prix réduits, une diminution de la demande et une intensification de la concurrence d’autres pays.

Selon Michael Paleologou, responsable scientifique de l’institut de recherche forestière FPInnovations : À moins de diversifier l’éventail de produits de l’industrie des pâtes et papiers, il y aura un problème.

« Il est très important que nous conservions des emplois dans ces collectivités rurales. Pouvoir vendre un nouveau produit à valeur élevée nous y aidera. »

Pour aborder ce problème, des chercheurs de la Lakehead University de Thunder Bay, en Ontario, se sont alliés à FPInnovations et des entreprises de produits forestiers. Ensemble, ils créent des produits chimiques à valeur ajoutée en utilisant un sous-produit peu exploité du procédé de réduction en pâte : la lignine. Les bioproduits issus de ce polymère organique sont variés, offrant de nouveaux adhésifs de l’industrie des produits forestiers, adjuvants permettant de renforcer le béton, floculants dans le traitement des eaux usées et nanoparticules dans le traitement du cancer.

Ce projet financé par la FCI favorise la bioéconomie émergente du Nord de l’Ontario; il crée de nouvelles sources de revenus pour les entreprises de pâtes et papiers, de nouvelles occasions d’affaires pour les transformateurs de lignine et les concepteurs de produits, et une sécurité accrue pour la vingtaine de milliers d’Ontariens qui travaillent dans cette industrie.

M. Paleologou affirme qu’il est très important que nous conservions des emplois dans ces collectivités rurales. Pouvoir vendre un nouveau produit à valeur élevée nous y aidera.

Retourner à la collection