Tiny fly, deadly bite

Portrait de Chukwunonso Nzelu

Petite mouche, morsure mortelle

La leishmaniose est une maladie dévastatrice qui tue des dizaines de milliers de personnes chaque année. En étudiant les phlébotomes qui la transmettent, Chukwunonso Nzelu, de la University of Calgary, aide à mettre au point un vaccin
1 octobre 2018

L'extrait sonore est uniquement disponible en anglais.

L’élevage des mouches de sable est difficile, mais grâce à l’expertise de Chukwunonso Nzelu des chercheurs ont établi une colonie de ces insectes, nombreuse et féconde, dans l’insectarium à confinement de haut niveau de la University of Calgary. Il s’agit d’une ressource essentielle à l’étude de la transmission de la leishmaniose aux humains; l’objectif étant la mise au point d’un vaccin contre cette maladie qui tue plus de 30 000 personnes annuellement. Les connaissances ainsi acquises pourraient également nous renseigner sur la prévention d’autres maladies transmises par les insectes comme la maladie de Lyme et la malaria.

Retourner à la collection