Article

Manier les éléments et apprivoiser la tempête

En simulant des conditions météorologiques et des vents violents, le Centre de recherche en génie éolien, énergie et environnement (WindEEE) de l’Université Western teste la résistance des bâtiments en cas de catastrophe
Par
Sharon Oosthoek
Établissement(s)
Western University
Province(s)
Ontario
Un tourbillon d’air blanc à l’intérieur d’une grande enceinte.
Une colonne verticale d’air blanc dirigée sur la maquette d’un hameau à l’intérieur d’une grande enceinte.

Partout dans le monde, des ponts, des lignes de transmission, des maisons et des gratte-ciels ont résisté à l’épreuve du temps grâce, en partie, aux recherches menées par l’équipe du Centre de recherche en génie éolien, énergie et environnement (WindEEE) de l’Université Western. Certaines de ces structures sont emblématiques, par exemple le Burj Khalifa à Dubaï et la tour du CN à Toronto.

WindEEE est la seule installation au Canada dotée d’une soufflerie en dôme pouvant produire des tornades et des rafales descendantes ainsi que de grands systèmes météorologiques comme des ouragans, dans un environnement contrôlé. Cette installation permet aux équipes de recherche de tester et de comprendre les effets météorologiques et des changements climatiques sur les infrastructures dont nous dépendons au quotidien.

Un bassin en long rempli d’eau entre des murs pleins avec en son centre la maquette d’une plateforme pétrolière.

WindEEE compte deux autres installations : l’une pour tester les effets du vent et des vagues, et l’autre, affectueusement surnommée « les Trois petits cochons », pour tester les effets de différentes forces de vent sur des maisons de taille réelle, jusqu’à ce qu’elles s’effondrent.

« La destruction se fait par étape, et nous documentons quelles parties des structures sont solides et lesquelles sont faibles », explique Girma Bitsuamlak, directeur de WindEEE. Et il ajoute : « De cette façon, nous savons ce qu’il faut optimiser et ce qu’il faut renforcer. Cette étude est de plus en plus importante en raison des changements climatiques et des risques accrus de tornades et d’ouragans. »

 

Une bannière bleue avec le logo blanc du Navigateur d'installations de recherche sur la droite et un texte blanc sur la gauche promouvant l'inclusion de l'initiative de recherche de cette histoire dans le site web du Navigateur.