Rédiger un plan stratégique des installations ou des initiatives d’envergure

29 octobre 2016

La planification stratégique est cruciale pour les installations ou les initiatives d’envergure parce qu’elle établit des priorités, canalise l’énergie et les ressources, et consolide les activités, tout en étant axée sur l’avenir. Elle aide à garantir que le comité de gestion, le conseil d’administration de l’installation (s’il y a lieu), les employés et les autres parties prenantes se consacrent à réaliser des objectifs communs, qu’ils s’entendent sur les résultats escomptés et ajustent leur orientation selon l’évolution de leur environnement. Une planification stratégique efficace ne précise pas que les orientations et les mesures nécessaires pour avancer, mais aussi la façon de mesurer la réussite.

Il n’y a pas qu’une seule méthode ou un seul cadre pour réussir la planification stratégique. Le processus variera selon la taille et la nature de l’initiative ou de l’installation. Toutefois, quelques bonnes pratiques liées à l’élaboration de plans stratégiques se sont avérées efficaces, quelles que soient les spécificités de l’initiative ou de l’installation, notamment :

  • avoir une compréhension approfondie de l’environnement externe (par exemple, les tendances et les problèmes majeurs associés aux aspects règlementaires, économiques, sociaux et technologiques, les occasions et les menaces) ainsi que des capacités et des faiblesses internes;
  • effectuer des analyses de scénarios ou de plan de rechange pour bien saisir les implications (c’est-à-dire les risques) des facteurs mentionnés ci-dessus;
  • veiller à ce que le comité de gestion, le conseil (s’il y a lieu), le personnel et les principales parties prenantes s’engagent pleinement dans le processus (c’est-à-dire que tout le monde comprend son rôle et ses responsabilités dans le processus);
  • s’assurer que les mises à jour du plan stratégique ne sont pas uniquement effectuées selon des exigences temporelles (par exemple, tous les cinq ans), mais aussi lorsqu’il y a des changements considérables (modification de la règlementation ou de la loi, avancées technologiques, changements dans la gestion et autres);
  • veiller à ce que le plan soit réaliste, quantifiable et réalisable.

Voici comment une unité a instauré ces pratiques.

Jonathan Bagger, directeur, TRIUMF

À l’atelier des initiatives scientifiques majeures organisé par la FCI en octobre 2015, Jonathan Bagger, directeur de TRIUMF, a fait part d’un ensemble de bonnes pratiques associées au comité chargé de concevoir un plan stratégique pour une organisation. Ces pratiques s’appuient sur son expérience de longue date en planification stratégique. Elles veillent notamment à ce que le comité :

  • ait un mandat clairement défini;
  • compte des membres d’origines très variées (représentant diverses communautés scientifiques, divers pays et autres);
  • consulte de nombreuses parties prenantes et la collectivité par un éventail de moyens;
  • parvienne à un consensus et puisse justifier ses décisions;
  • élabore un plan inspirant, réaliste et atteignable.

Pour en savoir plus à cet égard, consultez cet extrait de la présentation (disponible en anglais seulement) donnée par Jonathan Bagger lors de l’atelier des ISM en 2015.

TRIUMF est le laboratoire national canadien de physique des particules, de physique nucléaire et de science fondée sur les accélérateurs. Il appartient à un consortium d’universités, qui l’exploite.

Personne-ressource :

Henry Chen
Directeur des finances
TRIUMF
Téléphone : 604.222.7350
Courriel : henrychen [at] triumf.ca


Sujets connexes 

Gérer les risques liés aux installations ou aux initiatives d’envergure
Gérer l’accès des utilisateurs des installations ou des initiatives d’envergure