PART IV: And a desire to make things better

Maquillée d’ombre à paupières de couleur rouge dramatique, une femme est vêtue d’un vêtement futuriste qui peut changer de forme ou de couleur. La robe est dotée d’épaules élevées et pointues et de matériel brun foncé et de motifs bleus.

SECTION IV : Le désir d’améliorer les choses

Révolutionner notre relation aux vêtements grâce à des capteurs alliant style (ils bougent avec vous) et fonctionnalité (avertissent que vos signes vitaux sont déréglés). Université Concordia.
24 avril 2017

Des jaquettes d’hôpital qui surveillent les signes vitaux des patients, des habits militaires qui emmagasinent l’énergie du corps pour recharger l’équipement des soldats, des robes qui changent de couleur et de forme devant des invités ébahis… il n’y a aucune limite à l’avenir des vêtements « intelligents ». Le projet Karma Chameleon du laboratoire de recherche XS de l’Université Concordia vise à mettre au point de nouvelles fibres électroniques et à trouver de meilleures façons d’en effectuer le tissage. Les vêtements interactifs montrés ici pourront un jour exploiter l’énergie cinétique de la personne qui les porte pour changer de couleur ou de forme au gré des mouvements.

Mention de source : Ronald Borshan. XS Labs, Joanna Berżowska.


Un utilisateur plie un téléphone intelligent souple pour consulter les pages d’une bande dessinée.

Transformer profondément notre façon d’interagir avec la technologie. Queen’s University.

Un téléphone intelligent souple permet aux utilisateurs d’interagir avec leurs données en pliant l’affichage. Une version de ce téléphone est dotée de fils en alliage à mémoire de forme intégrés qui se contractent pour permettre à l’appareil de changer de forme afin de donner aux utilisateurs un indice visuel et physique les avisant des appels, des textos et des courriels entrants. Le prototype a été mis au point par des chercheurs du Human Media Lab de la Queen’s University, qui participent à la conception de matériel et de techniques d’interaction pour écrans bombés depuis 2004. Cette équipe est également à l’origine d’un téléphone intelligent oculométrique, d’un système de téléconférence avec projection par « hologramme », d’un ordinateur papier, d’un téléphone intelligent flexible à hologramme et d’une interface utilisateur cylindrique qui affiche une image visible à 360 degrés.

Mention de source : Human Media Lab, Queen’s University


Les bras croisés, un homme se tient debout devant une carte satellite, muni de verres de réalité virtuelle.

Voyager en réalité virtuelle des profondeurs de la mer au sommet des montagnes grâce à des cartes tridimensionnelles. Université du Nouveau-Brunswick.

Imaginez-vous parcourir le plancher océanique, voler au-dessus des montagnes et même traverser les nuages. Au-delà de l’exploration des merveilles de la Terre, la technologie 3D Earthview en ligne peut grandement contribuer aux missions d’aide aux sinistrés, à la surveillance de frontières et à la planification de voyages. Le système de cartographie en ligne 3D EarthView de Yun Zhang de l’Université du Nouveau-Brunswick permet aux utilisateurs d’explorer la planète grâce à différents dispositifs de visualisation 3D, comme des lunettes anaglyphes rouge et cyan et des outils de réalité virtuelle. On peut passer de l’échelle mondiale à régionale, et même locale pour, par exemple, suivre des pistes de randonnée en montagne ou le long des lacs.

Mention de source : Joy Cummings/Photo UNB

Visionner SECTION III : Et les grandes découvertes
Visionner SECTION V : Elle prend racine dans la recherche
Retourner à la collection L’innovation - Le désir d’améliorer les choses

Illustration of a signpost and arrow pointing to the left which represents past guides

Le désir d’améliorer les choses

Un livret commémoratif pour marquer le 20e anniversaire de la Fondation canadienne pour l’innovation