Feeding the country’s need for new knowledge in agriculture

Vue aérienne d’un tracteur labourant la terre au printemps.

Satisfaire le besoin de nouveaux savoirs agricoles au pays

L’agriculture canadienne s’appuie depuis longtemps sur la recherche et le développement technologique de pointe pour rester au fait des méthodes de production alimentaire, qui évoluent rapidement. Cette tradition se poursuit, d’un bout à l’autre du pays, dans des laboratoires à la fine pointe.
3 avril 2018

De l’invention du blé Marquis, en 1909, à la mise au point d’un examen diagnostique pour le syndrome de stress porcin – le premier test génétique visant les animaux d’élevage au monde –, les chercheurs canadiens n’ont pas chômé pour procurer aux producteurs agricoles du pays l’avantage de l’innovation. Aujourd’hui, pour les cultivateurs de pommes de terre de l’Île-du-Prince-Édouard comme pour les grands éleveurs de bovins de l’Alberta, des chercheurs financés par la FCI perpétuent cette riche tradition. Qu’ils s’emploient à favoriser l’utilisation d’outils numériques de pointe à la ferme ou à mettre au jour les résultats de collectes de mégadonnées sur la santé des sols, ils fournissent à la communauté agricole les outils dont elle a besoin pour se développer de façon durable et conserver un avantage concurrentiel dans un secteur qui évolue à toute allure et dont le succès profite à chacun d’entre nous, dans notre assiette.

Graphique d'un long rapport déroulant avec diagrammes à secteurs et barres génériques.

La recherche agricole : les processus menant aux impacts

Cerner les processus communs menant aux impacts de la recherche agricole sur la population canadienne

.

  • Ce fut une excellente saison de collecte de données pour Navin Ramankutty. Un des étudiants diplômés du géographe de la University of British Columbia a récemment trouvé des données de haute résolution provenant de recensements de l’agriculture dans une quarantaine de pays, y compris les statistiques sur chacune des exploitations agricoles de certains de ces pays. « Ça représente une tonne d’information, c’est vraiment fantastique », se réjouit M. Ramankutty, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en dégradation de l’environnement à l’échelle planétaire...
  • En 2009, la couverture d’un des numéros de la revue Science montrait la tête d’une vache hereford. Pour les chercheurs du programme de génomique bovine de l’Alberta, c’était toute une joie! Avec l’appui de la FCI, ils avaient apporté la contribution canadienne au travail international de séquençage du génome de la vache, sujet de l’article-vedette. « Nous voulons nous servir de la génomique pour concevoir des outils capables d’améliorer la compétitivité commerciale du bœuf canadien, afin que les éleveurs puissent continuer de produire des bovins de la plus haute...
  • Il y a plusieurs années, à la lecture d’un rapport sur l’insécurité alimentaire dans le Nord du Canada, l’ingénieur de biosystèmes Qiang Zhang a eu une idée. « Nous avons une solution », dit M. Zhang, qui étudie la conception de serres depuis bientôt 20 ans. Avec l’appui de la FCI, il a transformé son idée en un prototype – presque terminé – de la première serre écoénergétique et à faible cout « tout-en-un » conçue pour un climat nordique extrême. « Nous sommes en train de mettre au point un système pouvant être installé dans un conteneur qui,...
  • D’après Helen Hambly Odame, pour que les exploitations agricoles canadiennes survivent et prospèrent au xxie siècle, les tracteurs et la pluie ne suffisent plus; les agriculteurs ont besoin d’outils numériques et d’un accès Internet haute vitesse pour en tirer profit. « Le secteur et les producteurs agricoles canadiens doivent prendre de l’avance par rapport à ces technologies », soutient la chercheuse en communications agricoles et en aménagement rural à la University of Guelph. Au Canada comme à l’international, Mme Hambly Odame est une autorité dans la...
  • Quand l’agronome pédologue Derek Lynch arrête son regard sur un champ de luzerne ou de maïs, ses pensées, elles, ne s’arrêtent pas à la culture actuelle : il réfléchit à ce qui maintient les plantes en vie et à ce qui nourrira les prochaines moissons. « Je veux permettre aux agriculteurs de mieux comprendre les effets de la gestion de leurs cultures sur la santé du sol et sur son contenu en matière organique et en carbone », explique M. Lynch, chercheur au département des sciences du végétal, de l’alimentation et de l’environnement de la Dalhousie University. Le...
  • Il n’est pas surprenant que les agriculteurs souffrent de maux de dos plus souvent que la plupart d’entre nous. Ils travaillent de longues heures, soulèvent de lourdes charges et doivent se hisser dans de hauts tracteurs et camions et en redescendre. Mais s’il est bien une cause surprenante de ces douleurs, c’est la vibration causée par la machinerie lourde. Étudiante à la University of Saskatchewan, Xiaoke Zeng a travaillé de concert avec les agriculteurs pour étudier les effets sur la santé de la vibration globale du corps. « Conduire, c’est banal pour eux. Ils le font...