La FCI a mis en œuvre la nouvelle norme canadienne de classification de la recherche

26 octobre 2020

Aujourd’hui, la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) a achevé la mise en œuvre de la Classification canadienne de la recherche et développement (CCRD), un système qui présente une approche de classification de la recherche commune aux établissements et aux gouvernements.

Cette classification est le fruit d’une collaboration entre la FCI, les trois organismes fédéraux de financement de la recherche, soit les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), ainsi que Statistique Canada, qui l’a publiée le 5 octobre dernier.

Désormais, les chercheuses et chercheurs et le personnel de l’administration de la recherche qui soumettront un projet de recherche dans le cadre de concours et qui indiqueront leurs domaines d’expertise en recherche sur leurs CV, utiliseront la CCRD dans le Système de gestion des contributions de la FCI.

En disposant d’une norme unique au Canada pour la vaste communauté de la recherche et les organismes de financement, il sera plus facile de mesurer l’apport du pays à

  • Un domaine de recherche donné, tel que celui de l’intelligence artificielle ou des sciences politiques ;
  • Un type de recherche, c’est-à-dire soit fondamentale, soit appliquée, soit expérimentale ;
  • Un enjeu socio-économique particulier comme les énergies renouvelables.

Cette classification englobe toutes les spécialités actuelles de la recherche au Canada et répond à un éventail de besoins propres à l’écosystème de la recherche et du développement. 

 « Il s’agit d’une grande réalisation, et cette classification constituera un outil de référence inestimable, a déclaré Roseann O’Reilly Runte, présidente-directrice générale de la FCI. Alors que de nouveaux domaines se profilent à l’horizon et que la recherche devient de plus en plus interdisciplinaire, internationale et concertée entre les secteurs public, privé et universitaire, la capacité de cerner, de trouver et d’appliquer les connaissances produites est d’une importance capitale. »

Les organismes fédéraux de financement de la recherche du Canada et la FCI ont travaillé en étroite collaboration avec Statistique Canada pour veiller à ce que la classification repose sur des pratiques exemplaires éprouvées, établies et reconnues à l’échelle internationale en matière d’élaboration de normes. Ce travail permettra d'améliorer la qualité des statistiques sur la recherche canadienne et cette amélioration, elle, aidera les décideurs à évaluer l’état des investissements canadiens dans la recherche au regard du contexte international, et à élaborer des politiques et des programmes qui renforceront la position mondiale du Canada dans le domaine de la recherche.

La CCRD a été conçue en partenariat avec le Bureau de la Conseillère scientifique en chef et le milieu de la recherche canadien, qui s’est assuré d’une représentation exacte de l’étendue des domaines qu’il couvre actuellement.

Les trois organismes fédéraux de financement de la recherche envisagent également de l’intégrer dans un futur proche à leurs divers processus d’attribution et de gestion des subventions. D’autres organisations, telles que des établissements postsecondaires, des instituts de recherche et de développement et des organismes subventionnaires provinciaux et territoriaux, peuvent également mettre en œuvre cette classification.

Il est prévu que la classification évolue, afin de représenter les tendances les plus actuelles de la recherche.