Des chercheurs de haut niveau reçoivent 2 millions de dollars pour soutenir l’infrastructure de recherche de pointe dans des universités partout au Canada

Trois titulaires de chaires d’excellence en recherche du Canada sont financés par le Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l’innovation
17 avril 2019

OTTAWA (ONTARIO) – Les scientifiques de calibre mondial doivent avoir accès aux bons outils pour contribuer à relever les défis de recherche les plus urgents de la société. La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) s’assure que certains de ces brillants cerveaux ont à leur disposition les laboratoires et l’équipement de pointe dont ils ont besoin pour mener les importantes recherches financées par le Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada.  

L’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences et des Sports, a annoncé aujourd’hui que le gouvernement du Canada allouera 80 millions de dollars à huit chercheurs de réputation mondiale dans le cadre du récent cycle de financement des chaires d’excellence en recherche du Canada. Les chercheurs établiront un projet de recherche pour une période de sept ans afin de poursuivre les découvertes de calibre mondial qui élèvent le Canada au rang de centre de recherche et d’innovation à l’avant-garde. 

Le Fonds des leaders John-R.-Evans, qui aide les universités à attirer et à retenir les plus grands talents en recherche à l’échelle mondiale, octroiera un montant total de 2 millions de dollars à trois de ces chercheurs pour acquérir de l’équipement de recherche :   

  • Ursula Eicker de l’Université de sciences appliquées de Stuttgart en Allemagne recevra 425 000 dollars pour mettre au point des solutions intelligentes et durables pour les villes en vue d’un avenir décarboné grâce à l’élaboration d’une plateforme de gestion, de modélisation et de visualisation de l’énergie à l’Université Concordia.  
  • Titulaire de la Chaire d’excellence en recherche du Canada en médecine génomique, Vincent Mooser de l’Université de Lausanne en Suisse utilisera 798 952 dollars afin de financer une infrastructure pour étudier les causes sous-jacentes des maladies génétiques, d’établir de nouvelles cibles pharmacologiques et de développer des essais cliniques axés sur la génétique à l’Université McGill.
  • Orlando Rojas de l’Université Aalto en Finlande se joindra à l’Université de la Colombie-Britannique. La FCI lui versera 800 000 dollars afin de financer l’équipement pour concevoir des biomatériaux visant à remplacer des matières plastiques, mettre au point des solutions de rechange au coton plus durables, produire des matériaux légers pour le secteur automobile, l’aérospatiale et d’autres applications, évaluer des options de bioproduits électroniques et trouver des façons de commercialiser ces technologies.

« Des laboratoires de haute technologie aux espaces d’engagement communautaire, nous procurons à ces chercheurs de premier plan une solide assise sur laquelle s’appuyer pour continuer à bâtir leur remarquable carrière et réaliser des découvertes positives pour la société », a indiqué Roseann O’Reilly Runte, présidente-directrice générale de la FCI.