Le Fonds collège-industrie pour l’innovation soutient les partenariats entre les milieux des affaires et de la recherche

30 juin 2021

OTTAWA, ON – L’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, a annoncé aujourd’hui le financement par l’entremise de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), de plus de 4 millions de dollars dans le cadre de projets d’infrastructures de recherche, dans cinq collèges, écoles polytechniques et cégeps.

Ce financement découle d’un partenariat avec le Programme d’innovation dans les collèges et la communauté (ICC) de 2020 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Le ministre Champagne a fait savoir que le financement accordé par le biais de ce programme dépasse les 38 millions de dollars.

« Les collèges, les cégeps et les écoles polytechniques occupent une place à part entière dans le réseau de la recherche et du développement. Ce nouveau financement profitera aux établissements, mais aussi à leurs partenaires d’affaires et de recherche. Nous pouvons tous nous réjouir des innovations extraordinaires qui résulteront de ces collaborations », a déclaré madame Roseann O’Reilly Runte, la présidente-directrice générale de la FCI.

Parmi les projets d’infrastructure financés par l’entremise du Fonds collège-industrie pour l’innovation, il y a le développement du Centre de génomique appliquée de l’Université polytechnique Kwantlen, à Surrey, en Colombie-Britannique. Grâce à un financement de 1 million de dollars, l’établissement pourra se doter d’une nouvelle infrastructure de pointe qui permettra aux chercheurs et aux chercheuses de collaborer avec divers partenaires industriels dans les domaines de la génomique (génétique moléculaire), de la métabolomique (production cellulaire) et de la toxicologie. 

Le Cégep de Lévis, le Collège Durham, le Collège Humber et le Collège Langara font également partie des établissements qui ont reçu du financement pour des projets d’infrastructure dans les domaines allant de la cybersécurité aux télécommunications.

Faits en bref

  • Par le biais du Fonds d’exploitation des infrastructures, la FCI a accordé un autre montant de 1 254 603 dollars pour soutenir l’exploitation et la maintenance de ces nouvelles infrastructures;
  • Le Fonds collège-industrie pour l'innovation vise à soutenir d'importants projets d'infrastructure de recherche qui augmenteront les capacités en recherche appliquée et en développement technologique des collèges afin qu’ils puissent répondre aux besoins élevés du secteur industriel;
  • Il y a deux volets au concours du Fonds collège-industrie pour l'innovation. La présente annonce concerne le deuxième volet qui permet aux collèges d'acquérir l'infrastructure nécessaire pour que leurs professeurs puissent entreprendre les projets concurrentiels et novateurs de recherche appliquée et de développement technologique décrits dans leur demande au Programme d’innovation dans les collèges et la communauté (ICC).

Liens rapides

Fondation canadienne pour l'innovation
Fonds collège-industrie pour l’innovation
Le Navigateur d’installations de recherche : un répertoire en ligne des laboratoires et des installations qui sont disposés à collaborer avec les entreprises

Projects funded / Projets financés

Institution / Établissement

Project title / Titre du projet

Maximum CFI contribution / Contribution maximale
de la FCI

Cégep de Lévis-Lauzon

Intelligence artificielle et robotique/cobotique avancée: Plateforme de prototypage d'applications industrielles

400 000 $

Durham College

Centre for Cybersecurity Innovation

$788,509

Humber College

Broadcast-Broadband Convergence

$1,000,000

Kwantlen Polytechnic University

Genomic and Metabolomic Solutions for BC Agriculture

$1,000,000

Langara College

Applied Science for the Canadian Cannabis Industry

$993,499

TOTAL

5 projects / projets

$4,182,008


 NOTER :
Cette annonce comprend l’attribution d’une somme additionnelle de 1 254 603 $ dollars du Fonds d’exploitation des infrastructures. Les établissements utilisent ces montants pour assumer une partie des coûts d’exploitation et de maintenance de la nouvelle infrastructure.