Le Canada accueille le monde entier à l’occasion d’une importante conférence à l’égard de la recherche

La Conférence internationale sur les infrastructures de recherche se penchera sur la manière dont les chercheurs et chercheuses peuvent collaborer pour bâtir un monde durable.
1 juin 2021

OTTAWA (ONTARIO) ‒ S’il y a une chose que la pandémie de la COVID-19 a mise en évidence, c’est que lorsque des chercheurs et chercheuses du monde entier se réunissent pour échanger des renseignements et des données sur un problème commun, ils peuvent accomplir des progrès fulgurants y compris résoudre des urgences mondiales. Ce qui ressort également, c'est combien il leur importe d’avoir accès aux laboratoires et aux installations de pointe dont elles et ils ont besoin pour produire ce type de renseignements.

Pour examiner le rôle particulier que jouent les infrastructures de recherche, dans le renforcement de la capacité à lutter contre des maladies infectieuses et divers autres défis mondiaux tels que les changements climatiques, la sécurité alimentaire, l’énergie propre et la pauvreté, le Canada accueillera la Conférence internationale sur les infrastructures de recherche (ICRI) du 1er au 3 juin prochains.

Réunissant plus de 500 chercheurs et chercheuses, gestionnaires d’installations, experts en politiques, responsables gouvernementaux et innovateurs du monde entier, la conférence se penchera sur la manière dont les infrastructures de recherche peuvent permettre de tisser des liens entre les nations afin de bâtir un monde durable.

Les médias sont invités à s’inscrire pour participer à cette activité sur invitation seulement et avoir accès à l’ensemble des séances plénières et des expositions de la conférence. Ce faisant, ils pourront

  • Assister à des séances données par des responsables d’infrastructures de recherche de grande envergure de calibre mondial, tels que Nigel Smith, directeur de SNOLAB, et Edith Heard, directrice générale du Laboratoire européen de biologie moléculaire;
  • Découvrir comment les infrastructures de recherche peuvent contribuer à la durabilité environnementale et sociale, en écoutant les panélistes Ashok Khosla, président du Centre de développement d’alternatives, et Mona Nemer, conseillère scientifique en chef du Canada;
  • Savoir de quelle manière on peut utiliser les infrastructures de recherche pour faire face aux urgences de demain, grâce aux exposés de Werner Kutsch, directeur général du Système Intégré d’Observation du Carbone et de Beryl Morris, directrice du Réseau de recherche sur les écosystèmes terrestres;
  • Mieux comprendre pourquoi il incombe aux pays de s’unir pour concevoir, financer et exploiter des infrastructures de recherche au profit de la société, en compagnie de Simon Kennedy, sous-ministre du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada, et Jean-Eric Paquet, directeur général Recherche et innovation de la Commission européenne;
  • Connaître la manière dont les meilleurs laboratoires et installations de recherche au monde se sont attaqués à la pandémie de la COVID-19.

L’ICRI 2021 a reçu un appui financier de l’Union européenne. La conférence est organisée par la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) en partenariat avec les Instituts de recherche en santé du Canada, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et le Conseil de recherches en sciences humaines, ainsi qu’avec le soutien du Conseil national de recherches du Canada.