Une ressource essentielle pour sillonner le monde moderne de la recherche et de l’innovation

15 mai 2018

Les anciens explorateurs traversaient les océans en se fiant aux étoiles pour naviguer, s’enfonçant dans des territoires jusqu’alors inconnus avec comme seuls guides les astres de la voute céleste. Ils cherchaient les chemins qui les mèneraient à la connaissance, à la prospérité, à une vie meilleure, à la santé et au bonheur. Tout au long de ce parcours, ces explorateurs ont innové, construisant de meilleurs navires, mettant à profit la science pour dessiner des cartes et des plans, et concevant de nouvelles technologies telles que le sextant ou divers instruments de navigation.

                Aujourd’hui, l’exploration se poursuit. Les problèmes sont encore nombreux. Et nous cherchons des moyens novateurs d’améliorer notre sort. Nous sommes conscients des obstacles et reconnaissons que la science et la technologie peuvent nous aider à les surmonter. Même si le monde a changé, nous sommes encore, sans cesse et sciemment, à la recherche d’innovation.

                En 2013, la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) a lancé un outil destiné à brosser le tableau actuel du milieu de la recherche et de l’innovation. Le Navigateur est un répertoire en ligne qui offre aux entreprises, petites et grandes, de trouver l’expertise et l’équipement de recherche des universités, des collèges et des hôpitaux de recherche du Canada. Les entrepreneurs peuvent ainsi trouver non seulement les outils dont ils ont besoin, mais également des étudiants et des chercheurs hautement qualifiés qui font d’excellents partenaires de recherche. En effet, le Navigateur établit des liens entre des étudiants et des entreprises qui peuvent ensuite les embaucher à la fin de leurs études. De même, les chercheurs ont la possibilité de proposer des solutions aux entrepreneurs qui souhaitent faire croitre leurs activités.

                À l’heure actuelle, le Navigateur présente 600 profils d’installations de recherche, et ce chiffre est en hausse. Son catalogue d’équipement de recherche financé par le gouvernement du Canada par l’entremise de la FCI constitue une ressource essentielle à l’essor économique et à la découverte scientifique. En examinant ces profils, les entreprises de partout au pays sauront où trouver l’équipement dont elles ont besoin pour la mise à l’essai d’échantillons ou encore repérer l’expertise qui se traduira peut-être par un partenariat de recherche fructueux. Les chercheurs, pour leur part, y trouvent des occasions de partager de l’équipement ou d’établir de nouvelles collaborations. Le Navigateur permet également d’éviter les dédoublements lorsque plus d’un établissement peut se servir du même équipement. Il favorise en outre la recherche interdisciplinaire puisque les chercheurs de toutes les disciplines sont en mesure de faire connaissance et de se rencontrer pour discuter de leurs travaux et de leurs idées.

                L’approche innovante du Navigateur a retenu l’attention à l’échelle internationale. En effet, elle a fait l’objet d’une étude de cas dans un rapport de l’Organisation de coopération et de développement économiques qui la décrivait comme un modèle de réussite dans la création de plateformes numériques visant à faciliter l’accès à l’infrastructure de recherche. Et lorsque la FCI a présenté le Navigateur plus tôt cette année au congrès annuel de l’American Association for the Advancement of Science, ses homologues américains lui ont immédiatement fait part de leur intérêt à s’inspirer de ce modèle dans leur propre pratique. En présentant aux entreprises et aux chercheurs du monde entier l’infrastructure de pointe offerte au Canada, le Navigateur ouvre les portes à la collaboration internationale en recherche. Voilà qui pourrait même inciter des chercheurs étrangers à demeurer au pays.

                Telles les étoiles qui guidaient les navires, le Navigateur montre que le Canada est un chef de file qui ouvre de nouvelles voies de communication, de compréhension, d’efficacité et de découverte. Comme il réunit des personnes en provenance des quatre coins de la planète, il n’est pas étonnant que d’autres régions ou pays suivent son exemple. Les relations internationales qui en résulteront feront de l’infrastructure de recherche une véritable ressource nationale et mondiale. 

Madame Roseann O’Reilly Runte est présidente-directrice générale de la Fondation canadienne pour l’innovation, qui finance l’infrastructure de recherche (installations, laboratoires, équipement) des universités, des collèges et des hôpitaux de recherche du Canada. Grâce au Navigateur, la FCI ouvre les portes de la recherche canadienne aux nouvelles idées et au commerce international.