Fonds des occasions exceptionnelles

Le Fonds des occasions exceptionnelles est conçu pour les rares cas où les délais du processus habituel de prise de décisions d’un concours national pourraient compromettre une occasion de recherche exceptionnelle.

Bien que la plupart des projets d’infrastructure nécessitent un délai important entre la conceptualisation et la mise en œuvre, il existe de rares cas où les délais du processus habituel d’un concours national pourraient compromettre une occasion de recherche exceptionnelle.

Ce fonds permet aux établissements et à leurs partenaires de saisir cette chance lorsqu’elle se présente. La FCI s’attend à recevoir très peu de projets à ce fonds.

Pour être admissible, un projet doit satisfaire les exigences suivantes :

  1. Doit tirer parti d’une occasion ou d’un partenariat exceptionnel qu’il faut saisir quand elle se présente et qui justifie d’évaluer le projet en dehors des concours nationaux.
  2. Exiger la coordination et le soutien financier, dans un délai approprié, d’autres organismes pour assurer le financement de la recherche, de l’infrastructure et de l’exploitation de cette dernière.
  3. Démontrer que l’infrastructure constitue une composante indispensable du projet.

Les projets qui, en tout ou en partie, ont déjà été évalués par la FCI ne sont pas admissibles.

La FCI financera jusqu’à 40 pour cent des coûts d’infrastructure d’un projet. Les établissements et leurs partenaires admissibles devront fournir le reste du financement.

Les établissements doivent d’abord vérifier l’admissibilité  du projet auprès de la FCI.

Le processus de soumission comprend deux étapes :

  1. L’établissement soumet un avis d’intention décrivant l’occasion exceptionnelle, l’importance du partenariat et les raisons justifiant un financement en dehors des concours de la FCI. Un comité multidisciplinaire évaluera l’avis d’intention et recommandera ou non au conseil d’administration de la FCI la soumission d’une proposition.
  2. L’établissement soumet une proposition si la FCI l’invite à le faire. L’évaluation des propositions varie suivant la nature et la complexité des projets.