New app system eases the pressure

Une nouvelle application pour soulager la pression

Une collaboration entre la University of Toronto et le secteur privé permet d'avertir les personnes en fauteuil roulant du développement des points de pression
3 juin 2014

Le SENSIMAT est une nouvelle application qui aide les personnes en fauteuil roulant à prévenir l’apparition de douloureuses plaies de lit. Ce système consiste en un coussin mesurant la pression placé sous le siège d’un fauteuil roulant et branché à une application pour téléphone qui informe l’utilisateur lorsque la pression sur certaines parties du corps augmente, lui rappelant de changer de position.

Mention de source : David Mravyan, Sensimat Systems Inc.

Au Canada, les escarres de décubitus (ou plaies de lit) sont la première cause d’infection, d’hospitalisation et de décès chez les personnes en fauteuil roulant. Mais un nouveau système liant un coussin mesurant la pression à une application pour téléphone intelligent peut contribuer à améliorer la situation.

Les plaies de lit résultent d’une mauvaise circulation sanguine et d’une pression excessive sur certaines parties du corps causées habituellement par une position assise ou couchée prolongée. Chaque année, il en coûte plus de 14 milliards de dollars en soins de santé pour traiter cette maladie. David Mravyan de Sensimat Systems Inc. et Milos Popovic de la University of Toronto espèrent réduire ces coûts en aidant les personnes en fauteuil roulant à gérer la pression exercée sur ces points d’appui.

Ils ont mis au point le système SENSIMAT, qui est en fait un tapis doté de capteurs que l’on place sous le coussin du siège d’un fauteuil roulant. Lorsque la personne s’assoit, les signaux captés par ce dispositif sont transmis à une application pour téléphone intelligent au moyen de la technologie Bluetooth afin d’informer celle-ci du moment et de l’endroit où la pression commence à augmenter. Ainsi, les utilisateurs savent quand changer de position et exécuter des mouvements différents. Cette application leur permet même de se fixer des objectifs et de suivre leurs progrès par rapport aux gestes posés chaque jour pour réduire les points de pression.

Il est aussi possible de surveiller ces avertissements à distance; ce système est donc idéal pour les soignants qui s’occupent d’une personne à mobilité réduite ou alitée. Les ergothérapeutes peuvent également utiliser cette application pour suivre le degré d’activité de leurs patients à l’extérieur de la clinique.

Breveté en 2012, le SENSIMAT a été soumis à des examens de validation auprès de personnes en fauteuil roulant au Toronto Rehabilitation Institute, un hôpital universitaire affilié à l’université. M. Mravyan affirme que ces essais se sont avérés essentiels pour son entreprise qui entretient une relation continue avec l’institut de réadaptation, puisque celle-ci peut ainsi joindre, par son entremise, les utilisateurs finaux de son dispositif. Le fabricant doit s’assurer du bon fonctionnement du produit afin d’en maximiser les répercussions positives.

Alors qu’on en est encore à élaborer les normes de fabrication du SENSIMAT, une trentaine d’appareils ont d’ores et déjà trouvé preneurs. L’application sera mise en vente dans les magasins  Apple en juin, puis chez Android avant la création d’un portail Web en prévision d’un lancement officiel au cours de l’année.