Novel processes that clean contaminated sites

Un procédé de décontamination inédit des zones désaffectées

Une technologie conçue à la Western University qui détruit les contaminants présents dans le sol est maintenant vendue partout dans le monde
12 mars 2013

Selon la Fédération canadienne des municipalités, chaque dollar investi dans la remise en valeur des friches industrielles se traduit par un investissement moyen de 3,80 dollars dans l’économie canadienne.

Zones à vocation industrielle, commerciale ou institutionnelle, les sites désaffectés ont contaminé jusqu’à 25 pour cent du paysage urbain du pays. Les ingénieurs du laboratoire RESTORE de la Western University, lequel est financé par la FCI, ont conçu une méthode inédite de décontamination de ces sites, qui permet de détruire rapidement et efficacement les contaminants comme la créosote, le goudron, les dérivés du pétrole et les hydrocarbures pétroliers en les localisant précisément dans le sol.

Geosyntec, firme d’ingénierie mondiale comptant 55 employés dans ses bureaux de Guelph en Ontario, a commercialisé, par l’entremise de l’une de ses filiales, la technologie qu’elle entend implanter partout dans le monde.