Virtual help for real fears

Un outil virtuel pour vaincre des peurs bien réelles

Traiter les phobies et les troubles anxieux par la réalité virtuelle
19 août 2013

Les troubles anxieux touchent 12 pour cent des Canadiens, causant, chez beaucoup d’entre eux, une peur excessive et paralysante qui perturbe leurs relations, leur rendement scolaire et professionnel et leurs activités sociales et récréatives. Le fardeau social et économique des maladies mentales est important; selon l’Association canadienne pour la santé mentale, le soutien d’une personne atteinte d’une maladie mentale grave qui vit dans la collectivité entraîne des coûts de plus de 34 000 dollars par année, qui peuvent atteindre 170 000 dollars en cas d’hospitalisation.

Pour aider à atténuer les troubles anxieux tels que la peur de l’avion, la peur de parler en public ou les troubles obsessionnels compulsifs, Stéphane Bouchard, codirecteur du Laboratoire de cyberpsychologie de l’Université du Québec en Outaouais, et son équipe ont mis sur pied une clinique qui utilise la réalité virtuelle pour traiter les troubles anxieux. L’exposition graduelle des patients à l’objet de leurs peurs, dans un environnement tridimensionnel sécuritaire, contrôlé et confidentiel, permet de dissiper leur anxiété comme le ferait une thérapie classique.

Financée en partie par la Fondation canadienne pour l’innovation, la société Cliniques et Développement In Virtuo, créée en 2008, favorise également l’application des connaissances sur les troubles anxieux, rendant accessible au grand public le fruit des travaux des centres de recherche en offrant des cliniques de psychothérapie qui s’appuient sur des logiciels de réalité virtuelle pour traiter les patients.