A meeting of light and molecules

Un mariage de molécules et de lumière

Des chercheurs souhaitent concevoir plus de thérapies ciblées pour éliminer certains types de cancers et de bactéries
9 septembre 2014

Le cancer de la vessie est le cinquième type de cancer le plus courant au Canada. Il est le plus coûteux à traiter, engendrant des dépenses de 400 millions de dollars par année. La pénurie récente d’un médicament crucial pour traiter ce cancer rend encore plus important le travail d’une entreprise établie à Toronto, mené en collaboration avec des chercheurs de la Acadia University, pour mettre au point de nouveaux traitements  et réduire le taux de de récidive.

En collaboration avec Sherri McFarland de la Acadia University, cette entreprise fabrique de nouveaux traitements pour cibler les tumeurs vésicales. En effet, Mme McFarland conçoit de nouveaux médicaments en fabricant des molécules photosensibles capables de cibler efficacement et de tuer les cellules cancéreuses. En plus de fournir ces molécules à l’entreprise, elle aide celle-ci à les préparer en vue des essais sur les humains prévus au début de 2015.

Pour créer ces molécules spéciales, constituant un composé photodynamique, la chercheuse et son équipe font des tests pour connaître la longueur d’onde qui pénètre dans les molécules, car en absorbant la lumière, la molécule se modifie et devient nocives. Exposées à la lumière, les meilleures molécules deviennent donc toxiques et sont rapidement « activées », tout comme elles sont désactivées dès le retrait de la source lumineuse.

Inspirée par cette notion selon laquelle une molécule exposée à la lumière se transforme en cellule destructrice, Mme McFarland s’est penchée sur les microorganismes qui vivent dans la bouche. En 2012, elle a démarré une entreprise appelée Fenol Farm, Inc. afin de mettre au point une trousse orale à l’intention des personnes sujettes à l’accumulation de plaque dentaire – soit plus de 79 millions de Nord-Américains. Cette trousse, que la chercheuse prévoit commencer à vendre l’an prochain auprès des cliniques d’orthodontie, comprend une gouttière accompagnée d’un éclairage DEL et d’un dentifrice antibactérien. Celui-ci contient un extrait de plante photosensible provenant d’une espèce florale de la Nouvelle-Écosse. Lorsque le dentifrice est activé par la lumière DEL, il détruit les microorganismes responsables de la plaque dentaire.

Fenol Farm Inc. a remporté 100 000 dollars dans le cadre du concours Technology Start-up 2013-2014 organisé par Innovacorp. L’entreprise en démarrage s’attaque aux bactéries buccales qui entraînent la dégradation de l’émail, la carie, des maladies des gencives et divers problèmes de santé. Cette innovation conjugue des extraits de plante et la technologie de la lumière pour prévenir l’accumulation de plaque dentaire. Il est possible d’effectuer ce traitement à la maison en quelques minutes.

Mention de source de l’animation : Devon Parsons, Eizzof Entertainment