Wearing his heart(beat) on his sleeve

Un cœur sur la manche

Professeur de chimie à l’Université d’Ottawa, Benoît Lessard invente des capteurs électroniques qui peuvent être tissés dans nos vêtements
24 septembre 2018

L’électronique conventionnelle repose sur des puces de silicium. Mais de nombreuses autres substances, y compris les encres et les colorants, peuvent conduire l'électricité, ce qui en fait des candidats pour une nouvelle génération d'électronique souple et imprimable. Dans son laboratoire de l'Université d'Ottawa, Benoît Lessard et ses étudiants veulent personnaliser des molécules afin d’en optimiser les propriétés électroniques, et ensuite les utiliser dans des prototypes de dispositifs, notamment des lumières, des capteurs et des panneaux solaires.

Retourner à la collection