Cough suppressants

Traitement contre la toux

13 mai 2009
La bactérie Bordetella pertussis responsable de
Zoom

La bactérie Bordetella pertussis responsable de la coqueluche.
National Microbiology Laboratory

La bactérie Bordetella pertussis est responsable de 40 millions de cas de coqueluche tous les ans dans le monde; 300 000 personnes atteintes en meurent, même si certaines ont été vaccinées durant l’enfance. 

Le centre Vaccine and Infectious Disease Organization (VIDO) de l’Université de la Saskatchewan met actuellement à l’essai un vaccin à dose unique administré directement là où pénètre la bactérie : dans le nez. Cet aérosol à dose unique serait particulièrement utile pour les habitants des pays en développement, où il est difficile de mettre en place des approches thérapeutiques à doses multiples.

Lorsque le centre VIDO a été créé en 1975, il mettait au point et produisait des vaccins pour les producteurs de bétail. Aujourd’hui, il se consacre aux maladies chroniques, infectieuses et autres, tant chez l’animal que chez l’humain. L’organisation comprend trois entités : un centre axé sur le développement de nouveaux vaccins et sur la pathogenèse des maladies; un programme sans but lucratif, le Pan-Provincial Vaccine Enterprise (PREVENT), dont l’objectif est la commercialisation de vaccins; et un centre international de vaccins doté d’installations de confinement de niveau III (InterVac), dont l’ouverture est prévue en 2010 et où l’on mènera des expériences sur des maladies animales et humaines à haut risque.

« Ces trois entités, affirme Andrew Potter, directeur de VIDO/InterVac, constituent les composantes d’une stratégie internationale visant à protéger les Canadiens et le reste de la population mondiale contre la principale cause de maladie et de mortalité sur la planète, les maladies infectieuses, et à pouvoir réagir rapidement aux nouvelles menaces. »