Training like an Olympian

S?entraîner comme les champions

23 juin 2010

L’entraînement intense par intervalles est une méthode adoptée par nombre d’athlètes pour la mise en forme rapide, qu’ils soient de niveau olympique ou d’un niveau plus modeste.

Or, Darren Warburton, directeur du laboratoire de physiologie cardiovasculaire et de réadaptation de l’Université de la Colombie-Britannique, a montré que l’entraînement par intervalles, qui alterne de courtes périodes d’efforts soutenus et d’exercices légers, peut également faire des merveilles pour les patients atteints de maladies cardiovasculaires et d’autres affections chroniques.

Dans le passé, les médecins conseillaient souvent aux victimes d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral de limiter les efforts physiques pour éviter les nouvelles crises. À présent, l’exercice est un des aspects fondamentaux du processus de récupération ou de réadaptation. Toutefois, comme tout le monde, les personnes ayant des problèmes cardiaques sont des gens occupés, si bien que des séances d’efforts intenses de courte durée leur conviennent parfaitement. En outre, une étude a montré que ces séances sont tout aussi bénéfiques pour la santé – parfois même plus – que les programmes classiques d’exercices en continu.

Cette nouvelle méthode thérapeutique n’est qu’une des nombreuses applications pratiques des recherches de Warburton sur la relation entre la fonction cardiaque, les aptitudes physiques et l’état de santé.

Darren Warburton a également été un des principaux chercheurs du programme À nous le podium des Jeux olympiques d’hiver de Vancouver, où on a utilisé les résultats de ses recherches sur les patients atteints de maladie chronique en vue d’optimiser les performances des athlètes canadiens. De surcroît, on lui a confié la tâche d’assurer que les 25 000 bénévoles des Jeux olympiques et paralympiques soient au sommet de leur forme. (Peu de gens savent que, durant les Jeux olympiques de Turin, en 2006, les bénévoles ont eu besoin de traitement médical plus souvent que les athlètes.)

Le chercheur, qui fait lui-même régulièrement de la course, du vélo et du patin à roues alignées, a conçu un programme interactif de 12 semaines, appelé Getting Games Fit, en vue de réduire les maux dont les bénévoles souffrent le plus souvent : crises cardiaques, entorses et épuisement. À première vue, il semble que le programme ait été efficace – ce qui donne des indications précieuses à ceux qui doivent mettre sur pied des programmes d’entraînement physique de grande envergure.