Protecting planes, trains and automobiles from corrosion

Protéger les avions, les trains et les automobiles de la corrosion

L’Université d’Ottawa commercialise un procédé pour préserver et restaurer des matériaux utilisés dans plusieurs véhicules
3 décembre 2012

Chaque année, il en coûte 13 milliards de dollars en moyenne à l’industrie du transport aérien nord-américaine pour réparer les dommages causés par la corrosion.

Des chercheurs du Laboratoire Cold Spray à l’Université d’Ottawa ont commercialisé un procédé qui protège contre la corrosion et restaure diverses surfaces de composants mécaniques, d’avions et de véhicules militaires.

Entreprise de Windsor dont l’effectif se compose de 400 travailleurs, Centreline Ltd. utilise le procédé sous licence pour régler les problèmes dus à la corrosion de ses clients des secteurs de l’automobile, du transport en commun, de l’aérospatial et de la défense nationale.