Mining for knowledge

Prospecteurs de statistiques

1 septembre 2002

Une équipe à l'Université de Colombie-Britannique accumule un véritable trésor de données en éducation.

La Colombie-Britannique est célèbre pour ses richesses naturelles. De l'abondance de ses forêts au scintillement de son or, cette province fournit une multitude de matières premières très prisées. Mais elle recèle aussi une mine de statistiques sur l'éducation qui vaut son pesant d'or pour les scientifiques. Dans la plus pure tradition des prospecteurs d'antan, ces " mineurs " des temps modernes se ruent sur ce nouveau filon riche en données sur l'éducation, colligées et cataloguées par Edudata Canada.

Fondée en mai 2001, Edudata Canada dispense aux chercheurs en éducation un outil qui leur permet de mener des recherches ciblées sur le développement de l'enfant afin de pouvoir évaluer la qualité de l'éducation qu'il reçoit au fil des ans. Le centre permet également d'aider les chercheurs à évaluer de quelles façons le style de vie d'un enfant influence ses performances académiques. Le principal chercheur du Centre, le professeur David Robitaille, utilise ces statistiques pour fournir aux chercheurs qui participent à divers travaux sur l'éducation les informations nécessaires à l'étude des tendances et des modèles d'apprentissage chez les élèves des niveaux primaire et secondaire. Il précise qu'il y a actuellement plus de deux douzaines d'études en cours. Certaines visent, par exemple, à comparer les performances académiques des élèves qui jouent d'un instrument de musique ou à mesurer l'impact d'un changement d'école sur les résultats scolaires d'un enfant.

Selon David Robitaille, cette nouvelle base de données place la Colombie-Britannique et le Canada à la fine pointe de la recherche en éducation. «À notre connaissance, il n'existe au Canada ou aux États Unis aucune autre institution qui collige des, données administratives et d'enquêtes dans le secteur de la maternelle à la 12ième année.»

C'est grâce à une mise de fonds provenant de la Fondation canadienne pour l'innovation et d'autres sources de financement, qu'Edudata Canada a pu s'installer dans le pavillon de l'éducation de l'Université de la Colombie-Britannique. La nouvelle infrastructure, indispensable à la collecte et à la sauvegarde de ces précieuses données, a nécessité l'acquisition de nouveaux postes de travail informatisés, une remise à niveau du système de ventilation, des systèmes électrique et mécanique de même que du réseau Ethernet. Elle a également exigé la mise en place d'un système de sécurité informatique pour protéger les données.

La gestion de l'infrastructure mise en place pour colliger et cataloguer ces masses de données a été confiée à Victor Glickman et à son équipe. Après un an et demi de travaux, Victor Glickman a déjà créé une base de données pertinente et sécurisée. Très évoluée sur le plan technique, elle demeure malgré tout facile à utiliser.

Pour l'instant, les données amassées par Edudata portent exclusivement sur l'éducation en Colombie-Britannique. Des travaux sont déjà en cours pour y inclure des données en provenance des autres provinces et créer ainsi un véritable centre national d'archives sur l'éducation. Rien n'indiquant que les élèves de la Colombie-Britannique soient fondamentalement différents de ceux des autres provinces, les résultats des travaux de recherche menés ici pourraient aussi être partagés avec les autres ministères de l'éducation à travers le pays et même être diffusés ailleurs dans le monde. L'exportation des données sur l'éducation pourrait donc devenir une importante activité économique pour la Colombie-Britannique.

Retombées

Les ministères de l'éducation des provinces et certains organismes impliqués en éducation amassent en permanence des tonnes d'information sur les principaux aspects des systèmes d'éducation publique. Ces informations englobent des données sur la taille des classes, la moyenne des notes des élèves, le salaire des enseignants, le coût des nouvelles écoles ainsi que l'historique du système d'éducation local.

L'accès à ces données est toutefois problématique. En effet, les fiches d'information qui les contiennent ne sont pas regroupées sous une structure commune ni organisées de façon à pouvoir établir des liens entre les diverses catégories de données. Ceci rend très difficile l'analyse des changements qui se produisent au cours d'une période de temps déterminée et l'évaluation de l'impact de ces changements dans différentes sphères des systèmes d'éducation. Le Réseau des données sur l'éducation canadienne ou Edudata Canada se donne justement pour mission de structurer toutes ces informations.

Le Réseau vise à stimuler la recherche quantitative en éducation, notamment en facilitant l'accès aux données amassées depuis 30 ans. La majeure partie de cette recherche pourrait servir à mieux évaluer le niveau de qualité de l'éducation dispensée aux enfants au fil des ans tout en permettant d'observer de quelle manière cette éducation influence leurs performances académiques.

Edudata Canada agit donc en tant que courtier en informations auprès des chercheurs qui travaillent sur l'éducation, l'enseignement et le développement de politiques propres à cette activité. Le Centre exerce ses activités dans trois principaux secteurs d'intervention :

  • Aider les chercheurs à accéder à des données relatives à l'éducation et à d'autres données connexes contenues dans des bases de données sur la santé et sur l'économie.
  • Aider les organisations qui font la collecte de données pertinentes à diffuser celles-ci pour fins de recherche.
  • Faciliter l'accès aux résultats de ces recherches, aux ressources et aux connaissances qui en découlent.

Le Centre offre aussi un service de données connexe au niveau des performances académiques des élèves qui sont jumelées à des données sur le développement de l'enfant, la santé et l'économie du travail. Ceci permet aux décideurs canadiens et aux chercheurs qualifiés d'avoir accès à un historique très détaillé et hautement balisé. Cette recherche aide aussi ceux et celles qui planifient les modèles de services éducatifs à mettre en place de nouvelles avenues permettant de répondre aux exigences présentes et futures de l'économie du savoir.

Partenaires

Le ministère de l'Éducation de la Colombie-Britannique est le principal partenaire d'Edudata Canada. Le Ministère a fourni au Centre une mine de données hautement structurées sur les élèves de cette province. Il est en effet le premier a avoir utilisé un système de collecte de données qui assigne un "Numéro d'éducation provincial" à chaque élève. Ce numéro permet aux chercheurs de suivre de façon anonyme l'évolution académique d'un élève et d'évaluer la qualité de son cheminement scolaire. Ce système est d'une telle efficacité que l'Alberta et d'autres provinces songent à l'adopter.

Edudata Canada a aussi mis en place des partenariats avec le Centre de recherche sur les services de santé et les politiques publiques de l'Université de la Colombie-Britannique, le Réseau canadien de recherche sur le langage et l'alphabétisation dont le siège social est à l'Université Western Ontario et la commission scolaire de North-Vancouver. De concert avec le Centre de recherche sur les services de santé et les politiques publiques, Edudata Canada tente de trouver des moyens de mettre simultanément à la disposition des chercheurs des données sur l'éducation et sur la santé afin de faciliter la poursuite de certains travaux.

Le partenariat avec le Réseau canadien de recherche sur le langage et l'alphabétisation a pour but d'étendre la base de connaissances du réseau en mettant au point un guide de l'usager visant à faciliter les recherches actuelles et futures du réseau. Ce guide permettra d'augmenter le volume d'informations disponibles pour la recherche et l'échange d'informations complémentaires entre les chercheurs qui travaillent sur le langage et l'alphabétisation.

Le travail avec la Commission scolaire de North-Vancouver vise à mettre en place un plan de gestion des connaissances pour le secteur scolaire. Ce système est conçu pour aider les administrateurs et les enseignants à prendre des décisions éclairées afin de dispenser de manière efficace des services éducatifs pertinents.

Edudata est aussi partie prenante d'un partenariat technologique avec IBM Canada qui lui fournit 4 stations de travail, 2 serveurs et un réseau informatique interne privé. Ce partenaire offre également certaines ressources réseaux et un service à la clientèle d'utilisateurs autorisés.