Batteries not included

Piles non fournies

Des soldats rechargent leurs piles en marchant grâce à un nouvel appareil qui transforme leur énergie en électricité
12 décembre 2012

De nos jours, les forces armées doivent s’appuyer sur la technologie pour maintenir la paix. Le fantassin, en particulier, est de plus en plus tributaire des appareils électroniques portatifs pour assurer sa sécurité. Par exemple, dans le cadre d’une mission de 72 heures, les soldats transportent parfois jusqu’à 13 kilos de piles pour alimenter leur équipement, ce qui limite leur rayon d’action et leur vitesse. Fournir un approvisionnement constant en piles est également coûteux. Selon la distance, les frais logistiques associés à l’acheminement d’une pile d’une valeur de 30 cents jusqu’au champ de bataille peuvent varier de 3 dollars à 30 dollars.

Bionic Power Inc. contribuera à éliminer ces frais. Établie à Burnaby, en Colombie-Britannique, la société met au point des produits qui pourront bientôt permettre aux soldats, aux professionnels et aux consommateurs de produire leur propre énergie. Fondée par Max Donelan de la Simon Fraser University, Bionic Power Inc., qui est en activité depuis quatre ans et emploie environ six personnes, a développé un appareil appelé le PowerWalk™ M-Series qui capte l’énergie créée en marchant. Ce dispositif, dont la mise en marché est prévue dans deux ans, se fixe sur la jambe et récupère l’énergie normalement perdue durant la marche pour la convertir en électricité. Dans le cas d’un soldat, le PowerWalk™ M-Series permettrait d’épargner 135 dollars en piles par jour. Si un soldat est en mission 200 jours par année, cela équivaut à des économies annuelles de 27 000 dollars par soldat.

Le ministère canadien de la Défense nationale, l’Armée américaine et la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) ont récemment financé Bionic Power Inc. afin de permettre à l’entreprise de poursuivre le développement et la mise à l’essai du produit avant qu’il puisse être vendu et utilisé d’abord sur le champ de bataille, puis dans d’autres secteurs professionnels.