Research partnership brings lithium producer to small-town Quebec

Voiture compacte écologique branchée dans un mur gris.

Partenariat de recherche avec un producteur de lithium

Le centre de recherche appliquée du Collège Shawinigan contribue au développement d’une société de traitement du minerai
19 octobre 2015

Une entreprise de Québec ouvrira sa première usine de traitement de lithium à Shawinigan, au Québec, après s’être associée au collège de l’endroit pour mettre au point un nouveau procédé concurrentiel qui permet d’extraire de précieux composés du minerai. L’installation représente un investissement de 300 millions de dollars pour la petite collectivité qui a récemment connu des fermetures d’usine. Ses exploitants croient au potentiel de croissance de l’installation.

Quand l’usine de Nemaska Lithium entrera en service à la fin de 2018, elle produira de l'hydroxyde de lithium et du carbonate de lithium de première qualité destinés principalement au marché des batteries pour véhicules hybrides et électriques. L’entreprise mentionne que la demande de batteries au lithium ne cesse d’augmenter en raison des besoins liés aux véhicules électriques et au stockage à grande échelle sur batterie au lithium.

L’entreprise a conclu un partenariat avec le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales du Collège Shawinigan en 2012. Le centre s’est servi d’équipement financé par la Fondation canadienne pour l’innovation et d’une expertise de recherche en électrolyse pour mettre à l’essai et valider un procédé que l’entreprise avait développé afin de produire de l'hydroxyde de lithium et du carbonate de lithium sans avoir recours au coûteux carbonate de sodium.

Le procédé utilise l’électrolyse pour convertir le sulfate de lithium (produit à partir du spodumène, un minerai qui est une source importante de lithium) en hydroxyde et carbonate de lithium liquides. Cette méthode est plus rapide, abordable et écologique que les procédés éprouvés. Grâce à l’abondance de spodumène dans le gisement de lithium en roche dure de Nemaska à Whabouchi, au Québec – la plus grande ressource mesurée de lithium au monde avec une durée de vie prévue de la mine de 25 ans –, la société est en bonne position pour rivaliser sur le marché mondial du lithium.

Le succès du partenariat de recherche de Nemaska Lithium avec le Centre national en électrochimie et en technologies environnementales a poussé l’entreprise à bâtir une usine pilote à Shawinigan pour développer sa production. La construction de l’usine pilote a commencé en septembre 2015. C’est aussi à ce moment que Nemaska annonçait qu’elle installerait sa principale usine de traitement à Shawinigan dont la construction doit commencer en 2018. Cette nouvelle a réjoui la collectivité qui a enregistré, depuis cinq ans, la fermeture de trois usines et la perte de centaines d’emplois et de revenus de millions de dollars.