Making the oil sands industry leaner and cleaner

Optimisation et assainissement de l’industrie des sables bitumineux

L’Université de Calgary met au point des procédés qui diminueront les coûts et les répercussions environnementales de l’extraction du bitume des riches sables bitumineux de l’Alberta
2 mars 2012

Nexen inc., entreprise pétrolière et gazière qui emploie plus de 2 000 travailleurs en Alberta et 4 000 dans le monde, a fait appel aux chercheurs de l’Université de Calgary pour améliorer ses procédés et les rendre plus écologiques.

Les sables bitumineux de l’Alberta représentent le deuxième bassin d’hydrocarbures en importance dans le monde. Les redevances retirées par la province de l’exploitation de cette ressource s’élevaient à 1,9 milliard de dollars en 2009-2010 seulement. Les sables bitumineux généreront selon toute probabilité plus de 307 milliards de dollars en recettes fiscales au pays et plus de 450 000 emplois par an au cours des 25 prochaines années.

Au Centre In Situ Energy à l’Université de Calgary, financé par la FCI, les chercheurs mettent au point des procédés qui diminueront les coûts et les répercussions environnementales de l’extraction du bitume. Une fois le bitume goudronneux extrait du sol, il reste à le valoriser pour en obtenir du pétrole brut, procédé qui consomme de grandes quantités d’eau douce et d’énergie. Le Centre teste des moyens novateurs de transformer le bitume avant son extraction du sol. Les installations de Nexen dans le nord de l’Alberta ont désormais recours à cette technologie.