Safety haven

Objectif sécurité!

9 janvier 2012

Le WinterLab (CI-DESSUS) reproduit différentes

 

Le WinterLab (CI-DESSUS) reproduit différentes conditions afin de simuler les problèmes de mobilité associés à l’hiver. Il est muni d’un plancher de glace et de ventilateurs qui produisent des vents allant jusqu’à 30 km/h à -10 °C.
CELA et iDAPT

Si les facteurs canadiens concevaient la botte d’hiver idéale, ils en proposeraient une pour éviter de glisser sur les allées verglacées, de perdre contact avec la pédale de frein de leur camion et de coincer les pics de leurs crampons dans les porches en bois.

Les malentendants suggéreraient une prothèse auditive pour traverser facilement les intersections fréquentées, qui s’adapte à des conditions climatiques, routières et visuelles qui changent rapidement.

Le StreetLab (CI-DESSUS) comporte un système de
 

Le StreetLab (CI-DESSUS) comporte un système de projection dont les images se fondent de manière homogène pour une immersion totale. On peut jumeler ce système à différentes interfaces de mouvement dont un tapis roulant linéaire.
CELA et iDAPT

Quant aux personnes âgées aux prises avec des problèmes de mobilité, elles favoriseraient des configurations d’escaliers pour accéder de manière sécuritaire et efficace à un autre niveau.

Les chercheurs du Toronto Rehabilitation Institute (Toronto Rehab) disposent maintenant d’installations pour aborder tous ces problèmes. Le Challenging Environmental Assessment Lab (CEAL) – un laboratoire d’évaluation des environnements difficiles – a ouvert ses portes en novembre dans le nouveau centre de recherche en réadaptation iDAPT (Intelligent Design for Adaptation, Participation and Technology), évalué à 36 millions de dollars.

Le centre iDAPT, qui a reçu plus de 13 millions de dollars de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), est l’établissement de recherche en réadaptation le plus avancé au monde sur le plan technologique, et sa définition des « environnements difficiles » est très large. Par exemple, le StreetLab est une pièce dont les murs reproduisent les éléments visuels et sonores de l’avenue University, sur laquelle est situé le Toronto Rehab. Les gens voient de vrais graffitis et regardent la marchandise dans les vitrines des magasins », indique Geoff Fernie, ingénieur en mécanique et vice-président de la recherche au Toronto Rehab.

Le StairLab (CI-DESSUS) peut être doté de
 

Le StairLab (CI-DESSUS) peut être doté de différentes composantes environnementales, notamment un escalier pour évaluer la mobilité des utilisateurs et diverses surfaces destinées à prévenir les chutes.
CELA et iDAPT

Le Challenging Environment Assessment Laboratory
 

Le Challenging Environment Assessment Laboratory (CEAL) vise à apporter des solutions à des problèmes courants tels que les chutes sur les trottoirs et la circulation dans les escaliers.
CELA et iDAPT

Mais surtout, le StreetLab comporte des tapis roulants et des plateformes dont on peut modifier l’élévation pour recréer les conditions réelles auxquelles sont confrontés les piétons et les personnes en fauteuil roulant dans leurs déplacements. Ces outils sont extrêmement utiles aux entreprises qui mettent au point de nouveaux produits tels que des prothèses auditives plus sécuritaires.

Dans le WinterLab, il est possible de glacer les planchers et de les couvrir de neige tandis que d’énormes ventilateurs produisent des rafales. Des harnais mobiles fixés au plafond empêchent les sujets de tomber et de se fracturer des os durant les essais.

Le StairLab permet de modifier la marche, la pente, la main courante et la courbe des escaliers. Pendant que des personnes retenues par des harnais de sécurité mettent à l’épreuve la fonctionnalité des nouveaux concepts, des caméras captent les trébuchements ou les pertes d’équilibre.

Les chutes, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, constituent un problème important pour nos systèmes de santé. En 2005, l’Agence de la santé publique du Canada a rapporté que les chutes étaient la seconde cause d’hospitalisation liée à une blessure au Canada après les accidents de voiture.

Les chutes peuvent occasionner une perte d’autonomie, de mobilité, voire causer la mort. Les coûts associés aux chutes sont aussi élevés. « Les chutes dans les escaliers coûtent un million de dollars à l’heure au Canada » , affirme Geoff Fernie, ajoutant qu’avec la création du CEAL, l’iDAPT compte maintenant neuf équipes de recherche, 200 étudiants diplômés et 30 chercheurs.

Le caractère unique de l’iDAPT tient à un simulateur hydraulique spécialement conçu qui peut accueillir différentes pièces d’essai. Tandis que ces modules reproduisent diverses conditions de climat, de terrain et de déclivité, le simulateur modifie l’inclinaison et la hauteur. À l’avenir, les chercheurs espèrent aussi parvenir à simuler les secousses et les changements brusques d’altitude ressentis sur la route ou en vol.

« Les besoins pour ce type d’installations sont en hausse, précise Geoff Fernie. À une époque où tout le monde s’intéresse au vieillissement des bébé-boumeurs, le CEAL accroît la visibilité de la recherche en réadaptation, ajoute-t-il. Je voulais un environnement pour non seulement mener des activités scientifiques de qualité, mais aussi attirer les meilleurs étudiants. »

Toutefois, Geoff Fernie sait aussi que les bonnes idées et la science de haut calibre doivent engendrer des applications qui répondent aux besoins des personnes en réadaptation.

« Dans notre domaine, les idées ne veulent rien dire tant qu’elles ne sont pas transformées en solutions concrètes, dit-il. Notre priorité consiste donc à traduire rapidement et efficacement ces idées en inventions et en produits. »