Les légumineuses à grains transforment le secteur de l’alimentation pour chiens

Les légumineuses à grains transforment le secteur de l’alimentation pour chiens

4 janvier 2016
Lynn Weber de la University of Saskatchewan étudie les avantages associés aux pois, aux lentilles et aux féveroles pour la santé de nos amis canins

La sensibilisation des consommateurs à l’importance d’une saine alimentation se répercute progressivement sur le contenu des bols de leurs animaux de compagnie, et les chercheurs de la University of Saskatchewan ont aidé une entreprise canadienne à tirer profit de cette tendance. Leurs travaux contribuent aussi à ouvrir de nouveaux marchés pour les légumineuses à grains de la Saskatchewan – notamment les pois, les lentilles et les féveroles – qui, l’an dernier seulement, totalisaient trois milliards de dollars d’exportations canadiennes. Lynn Weber, professeure de médecine vétérinaire à l’université, et son équipe ont mis au point des formulations de nourriture pour chiens à base de légumineuses plus saines et plus savoureuses, dont les gammes de produits Pulsar, Legacy et Amicus de la société saskatchewanaise Horizon Pet Nutrition. Depuis 2007, ces aliments préparés à partir de légumineuses à grains, produits à plus forte croissance, ont généré un chiffre d’affaires de près de 20 millions de dollars. L’entreprise compte 30 employés.

Lynn Weber et son équipe ont axé leurs recherches sur trois préoccupations principales des consommateurs sur les aliments pour animaux de compagnie : l’indice glycémique, la présence de blé et la modification génétique. À ce jour, les travaux des chercheurs ont démontré que la nourriture pour chiens à base de légumineuses était supérieure sur les trois plans. Son indice glycémique est bas, ce qui veut dire que contrairement à d’autres glucides, elle n’entraîne aucune hausse de la glycémie après ingestion. Comme elle ne contient pas de blé et que les légumineuses ne sont pas génétiquement modifiées, les préférences des clients sont respectées. De plus, grâce à l’équipement à ultrasons financé par la Fondation canadienne pour l’innovation, l’équipe a observé que les beagles nourris aux légumineuses avaient une meilleure santé cardiovasculaire que ceux qui recevaient une alimentation classique à base de céréales.

Financée par les Saskatchewan Pulse Growers, la première étude de Lynn Weber sur l’indice glycémique de la nourriture pour chiens à base de légumineuses, qui a pris fin en 2012, a attiré l’attention d’Alliance Grain Traders, l’un des plus grands fournisseurs mondiaux de légumineuses à grains. L’entreprise a demandé à Mme Weber et à son équipe d’évaluer l’indice glycémique des féveroles et des lentilles, ce qui a permis d’établir que ces légumineuses sont aussi de bons glucides de substitution pour l’alimentation humaine et animale. Selon Horizon, les travaux de Lynn Weber ont profondément transformé le marché des aliments pour animaux de compagnie, qui délaisse aujourd’hui les produits à base de céréales pour se tourner vers les aliments avec légumineuses. Ce virage a aidé les agriculteurs de la Saskatchewan – la province est le principal producteur mondial de légumineuses – à trouver des utilisations à la fois nouvelles et économiques à leurs cultures. La recherche a également permis à la communauté vétérinaire d’acquérir de nouvelles connaissances sur la santé du meilleur ami de l’homme.

Cet article a été publié à l’origine en mars 2015