The answer is blowing in the wind

Le vent tourne

21 mai 2008

Exploiter la force éolienne pour produire de l’électricité n’est pas si simple. Les vents, comme la température, changent constamment. Il y a les vents violents, les périodes d’accalmie, les vents doux, les bourrasques, les rafales et les brises auxquels il faut adapter les appareils, en plus des courants qui soufflent à partir de plusieurs directions. Pour les scientifiques du Laboratoire de recherche sur l’énergie de l’Université du Nouveau-Brunswick, ces changements incessants représentent à la fois un défi et une occasion de découvertes.

Les chercheurs de ce labo travaillent à la mise au point d’un nouveau type de « boîte noire », le Wind Power Inverter, un convertisseur qui permet de transformer un courant électrique d’intensité hautement variable en un courant continu d’intensité constante, capable d’alimenter un appareil électrique ordinaire. Ce dispositif peut maximiser la puissance et le rendement de n’importe quel générateur auquel il est couplé. On peut aussi l’adapter aux besoins énergétiques d’une maison, d’une usine ou même à ceux d’une petite ville.

Les résultats de ces recherches offrent déjà une image de la maison autosuffisante de demain : capteurs solaires sur le toit, éolienne dans la cour et minicentrale hydroélectrique exploitant la rivière voisine. Tout cela grâce à la boîte noire du Laboratoire de recherche sur l’énergie.