Community approach transforms aboriginal health research

L'approche communautaire et la santé des Autochtones

7 mai 2008

On appelle cela la « recherche de brousse ». Des scientifiques rendent visite aux communautés des Premières nations, effectuent des recherches, puis s’en vont, emportant avec eux les connaissances apprises sur place. Bien souvent, les Autochtones n’entendent plus jamais parler de ces chercheurs ou des résultats de leurs études.

Le Centre des Premières nations pour la recherche en santé des Autochtones du Manitoba changera bientôt tout cela. Ce centre mène des recherches innovatrices en partenariat étroit avec les communautés des Premières nations. Son approche sert de modèle à tous les autres centres de santé des Autochtones au pays.

L’un des projets les plus importants du centre étudie les méthodes d’enquête qu’on utilise dans les communautés des Premières nations. Le projet prévoit l’élaboration de nouvelles mesures pour évaluer les facteurs sociaux qui influent sur la santé des Autochtones.

La pauvreté, par exemple, peut affecter la santé, mais les Canadiens d’origine autochtone ne définissent pas la pauvreté comme les non-Autochtones. Les enquêtes sur la santé menées auprès d’eux doivent donc tenir compte de cet élément pour que les décideurs ne pensent pas qu’une simple augmentation du revenu des Autochtones suffira à améliorer leur santé. Les chercheurs du centre espèrent que leur étude permettra d’élaborer des politiques qui prendront en considération le rapport entre le mieux-être des Autochtones et des facteurs tels que la tradition, la spiritualité et le lien à la terre.