Life after retirement

À la pêche aux découvertes scientifiques

Un navire de la Garde côtière remis à neuf ouvre de nouvelles perspectives en océanographie
1 décembre 2002

Un groupe d'universités du Québec sont maintenant très fières de posséder leur propre vaisseau de recherche grâce à la FCI qui, pour la première fois, finance le radoub d'un navire.

Le Coriolis II, ancien navire de la Garde côtière, a été converti en laboratoire flottant, muni de l'équipement le plus moderne en matière d'océanographie. Ce vaisseau dont le port d'attache est Rimouski vient de compléter sa première croisière scientifique qui a permis à des professeurs et à leurs étudiants d'explorer le golfe du Saint-Laurent.

Selon Serge Demers, Directeur de l'Institut des sciences de la mer de Rimouski, le nouveau navire de recherche permet l'étude détaillée des sédiments fluviaux. La recherche fournira des données d'une grande importance en vue de déterminer l'état des populations de poissons et la condition générale des systèmes écologiques fluviaux et océaniques.

Veuillez consulter le numéro de mai-juin 2002 d'Innovation Canada pour un article plus détaillé sur ce navire.