I picture my research in Canada

Image composite de six chercheurs côte à côte sur des fonds de couleurs différentes

J’imagine ma recherche au Canada

Pour une nouvelle génération de chercheurs, le Canada est le choix qui s’impose
17 septembre 2018

De nombreux choix s’offrent aux jeunes chercheurs. Ils connaissent bien les dernières technologies, débordent d’idées nouvelles et de créativité, et sont prêts à mettre en œuvre le savoir et l’ambition qui transformeront notre monde ‒ ce qui fait qu’ils sont extrêmement prisés. Ils incarnent les brillants cerveaux dont notre pays a besoin ‒ qu’il s’agisse de les maintenir en poste ou de les recruter aux quatre coins de la planète ‒ afin d’édifier un avenir meut par la recherche et l’innovation. Ce qui distingue le Canada des autres pays, c’est la Fondation canadienne pour l’innovation, qui appuie les jeunes chercheurs en finançant les laboratoires et l’équipement de pointe essentiels pour trouver réponse aux questions de recherche impérieuses qui les animent. Très souvent, c’est ce qui les convainc de rester au Canada ou d’y déménager. Cette série explique de quelle manière six chercheurs en début de carrière tirent profit de l’infrastructure de recherche de pointe pour apporter des changements tangibles à notre monde.


Soutien aux chercheurs en début de carrière

Le financement de l’infrastructure de recherche aide les établissements postsecondaires canadiens à recruter et à retenir des chercheurs en début de carrière convoités et à assurer leur réussite.


  • Christopher Mushquash a grandi à Sioux Lookout, une ville ontarienne à environ quatre heures de route au nord-ouest de Thunder Bay. Cet environnement a grandement influencé le chercheur et clinicien qu’il est devenu. M. Mushquash est Ojibwé et membre de la Première Nation de Pays Plat. Dès son jeune âge, il a manifesté un vif intérêt pour les sciences et la santé mentale, ce qui l’a amené à étudier la psychologie à la Lakehead University. « Au cours de mes études de premier cycle, j’ai compris l’importance d’acquérir des compétences qui me rendraient utile...
  • Après avoir obtenu une maitrise en génie naval dans son Iran natal, Marjan Taghi Boroojerdi a été attirée à la Memorial University de Terre-Neuve par la possibilité de mener des travaux expérimentaux dans les laboratoires de renommée mondiale du Département de génie architectural maritime et naval. Elle fait maintenant partie d’une équipe qui veut améliorer la sécurité des navires et des plateformes pétrolières dans les conditions arctiques et subarctiques, par l’étudie des liens qui se forment entre les morceaux de glace de mer. Retourner à la collection...
  • L’électronique conventionnelle repose sur des puces de silicium. Mais de nombreuses autres substances, y compris les encres et les colorants, peuvent conduire l'électricité, ce qui en fait des candidats pour une nouvelle génération d'électronique souple et imprimable. Dans son laboratoire de l'Université d'Ottawa, Benoît Lessard et ses étudiants veulent personnaliser des molécules afin d’en optimiser les propriétés électroniques, et ensuite les utiliser dans des prototypes de dispositifs, notamment des lumières, des capteurs et des panneaux solaires. Retourner à la...
  • Comment le fil Facebook d’un étudiant de première année à l’université influence-t-il ses rapports sociaux et son sentiment d’appartenance? L’odeur d’un être cher peut-elle avoir un effet apaisant en situation de stress? Quelles sont les répercussions de l’utilisation des médias sociaux sur la qualité du sommeil? Ces questions – et beaucoup d’autres – sont dans la mire du Social Health Lab de Frances Chen, professeure adjointe en psychologie à l'Université de la Colombie-Britannique. Ses travaux explorent le carrefour entre la psychologie sociale et la...
  • Les traitements contre le cancer comme la chimiothérapie comportent des lacunes. Les médicaments censés tuer les cellules cancéreuses ne sont pas sélectifs et s’attaquent du même coup aux cellules saines, ce qui peut entrainer d’importants effets secondaires pour les patients. Et si les cellules cancéreuses acquièrent une résistance, les traitements ne peuvent dans certains cas assurer une rémission complète. Le développement de nouvelles molécules qui intègrent le pouvoir thérapeutique des métaux pour détruire les cellules à l’origine de la maladie pourrait se traduire...
  • L'extrait sonore est uniquement disponible en anglais. L’élevage des mouches de sable est difficile, mais grâce à l’expertise de Chukwunonso Nzelu des chercheurs ont établi une colonie de ces insectes, nombreuse et féconde, dans l’insectarium à confinement de haut niveau de la University of Calgary. Il s’agit d’une ressource essentielle à l’étude de la transmission de la leishmaniose aux humains; l’objectif étant la mise au point d’un vaccin contre cette maladie qui tue plus de 30 000 personnes annuellement. Les connaissances ainsi acquises pourraient également nous...