How to get Saskatchewan youth to vote

Un jeune femme portant un sac à dos s’approche de portes vitrées pour entrer dans un édifice. Elle aperçoit des flèches jaunes et le mot « vote ».

Inciter la jeunesse saskatchewanaise à voter

Un laboratoire de sciences sociales aide la province à s’adresser aux jeunes électeurs
1 avril 2016

Chacun sait combien il est difficile d’inciter les jeunes à voter, alors imaginez le défi que cela peut représenter de les convaincre de répondre à un sondage en ligne sur le processus électoral. Pour parvenir à réunir quelque 400 jeunes de 18 à 24 ans afin de les interroger à ce sujet, une équipe des Social Sciences Research Laboratories de la University of Saskatchewan a dû leur faire miroiter la possibilité de remporter un cadeau. Les participants étaient admissibles au tirage d’un iPad d’Apple, un faible prix à payer pour recueillir une information précieuse susceptible d’accroître le nombre d’électeurs au vote provincial qui se tiendra la semaine prochaine.  

Les Social Sciences Research Laboratories sont des installations de recherche dotées d’équipement et de logiciels spécialisés qui fournissent notamment une expertise en recherche-sondage, en recherche quantitative et en mise en correspondance de données. Les laboratoires ont notamment travaillé avec Elections Saskatchewan pour mener des enquêtes sur le comportement des électeurs. C’est grâce au financement de la Fondation canadienne pour l’innovation que les laboratoires réussissent à attirer un partenaire comme celui-là.

Professeur à la Johnson-Shoyama Graduate School of Public Policy de l’université, Michael Atkinson s’est associé aux laboratoires pour mener à bien certains de ses projets. En 2014, Elections Saskatchewan a demandé à l’équipe de M. Atkinson de recueillir des données qui mettraient en lumière les obstacles au vote des jeunes. Le sondage déterminait le niveau de connaissance du processus électoral des répondants en fonction de renseignements clés tels que le droit de vote, les pièces d’identité requises, le lieu de vote et le calendrier du vote par anticipation. On demandait aussi aux participants qui ne votaient pas les raisons de leur abstention.

Le sondage a établi que les participants avaient une connaissance adéquate du processus, mais qu’il existait chez eux une certaine confusion quant aux pièces à produire relativement l’identité. Il a aussi révélé que les jeunes étaient à l’aise à l’idée d’utiliser un appareil mobile pour voter et qu’ils votaient non parce qu’ils estimaient que c’était leur devoir, mais parce qu’ils croyaient que leur vote aurait une incidence importante sur leur vie.  

Ces renseignements utiles ont aidé Elections Saskatchewan à mettre au point ses communications destinées à cette tranche démographique afin d’attirer plus de jeunes électeurs au scrutin provincial du 4 avril 2016. Elections Saskatchewan procédera bientôt à une autre évaluation en collaboration avec les laboratoires, cette fois à propos des pratiques administratives relatives aux élections. Il s’agira de l’enquête la plus exhaustive sur le processus électoral provincial jamais réalisée au pays.