Closer to the heart

Droit au cœur

Un réseau national d’experts améliore le traitement et la prévention des maladies les plus mortelles au Canada tout en réduisant les frais de soins de santé
28 mai 2013

Toutes les sept minutes, une personne succombe à une maladie du cœur ou à un AVC au Canada. Ces maladies cardiovasculaires constituent deux des trois principales causes de décès au pays et coûtent à l’économie canadienne plus de 20,9 milliards de dollars chaque année en services médicaux, en frais hospitaliers, en perte de salaire et en baisse de la productivité.

Le Canadian Atherosclerosis Imaging Network (CAIN), sous la direction de Jean-Claude Tardif, professeur à l’Université de Montréal et directeur du Centre de recherche de l’Institut de cardiologie de Montréal, a cependant contribué à améliorer le diagnostic et le traitement des maladies athéroscléreuses – la forme la plus courante de maladies cardiovasculaires – et à accroître la sensibilisation à ces dernières.

L’athérosclérose est le durcissement des artères en raison d’une accumulation progressive de plaque. Cette dernière est le résultat d’un taux élevé de cholestérol, de lipides et de calcium dans le sang. Au fil des ans, la plaque cause l’épaississement de la paroi artérielle, ce qui diminue l’apport sanguin et peut éventuellement entraîner un infarctus, un accident vasculaire cérébral et divers symptômes de maladies cardiovasculaires.

Ce réseau pancanadien qui réunit plus de 600 médecins, scientifiques et centres d’imagerie assure un dépistage plus efficace et une évaluation améliorée du risque d’un patient de développer une maladie cardiovasculaire afin de faire progresser les méthodes préventives et thérapeutiques. À ce jour, plus de 2000 patients ont subi avec succès divers examens, essais cliniques et traitements.

Fort de ses partenariats avec Hoffman-Laroche, Cerenis Therapeutics, Volcano et Siemens, le réseau CAIN est l’un des réseaux d’imagerie les plus évolués dans l’évaluation de l’athérosclérose. Unique en son genre, le réseau multidisciplinaire CAIN aide le Canada à se tailler une réputation internationale dans la lutte contre les maladies du cœur.

Affiché à l'origine le 28 mai 2013