Using drones to spot new mines from above

Perspective 3D d’un véhicule aérien sans pilote dans un ciel bleu et nuages blancs.

Des drones pour détecter de nouveaux gisements du haut des airs

Afzal Suleman de la University of Victoria construit un drone qui servira à repérer les minéraux précieux depuis le ciel et permettra ainsi aux sociétés minières de réduire les coûts et les risques associés à la prospection de nouveaux gisements.
15 septembre 2015

Ce projet de recherche peut sembler sortir tout droit d’un scénario futuriste – un jet d’un film de science-fiction qui émet des rayons laser. Pourtant, on pourrait très bien apercevoir cet appareil sans pilote dans le ciel du Nord canadien d’ici quelques années maintenant qu’Afzal Suleman a le financement nécessaire pour le construire.  

M. Suleman est directeur du Centre for Aerospace Research de la University of Victoria et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en mécanique expérimentale et computationnelle. Grâce à la contribution de la FCI, il construira et dotera un modèle de drone inédit d’un nouveau type de charge utile.

Le chercheur entend mettre au point une technologie que les sociétés minières pourront utiliser pour prospecter de nouveaux gisements. À l’heure actuelle, ces entreprises installent de gros magnétomètres à bord de jets, et les pilotes doivent quadriller le ciel durant de longues heures jusqu’à ce que ces instruments captent des variations dans le champ magnétique de la Terre, ce qui indique la présence dans le sol de métaux tels que le fer.

Selon Afzal Suleman, le facteur humain rend ces vols coûteux et risqués pour les sociétés minières. Le chercheur consacrera donc les cinq à dix prochaines années à la construction d’un véhicule aérien sans pilote équipé d’un magnétomètre de format réduit. Cet appareil permettra de réaliser des économies appréciables sur les coûts de carburant et la rémunération des pilotes tout en éliminant les risques associés aux vols humains.

Ces géodrones ne constituent qu’un volet du vaste projet aérospatial que dirige Afzal Suleman. Son objectif final? La recherche, la conception et la construction d’avions plus légers et plus sécuritaires qui rendront plus abordable le transport aérien de demain.

Cette histoire a été publiée à l’origine en mars 2014.