Building tougher ships

Construire des navires plus robustes

De nouveaux outils de conception favorisent la construction de navires aptes à résister aux rigueurs des eaux arctiques, rendant ainsi plus accessibles d’éventuels sites de forage en mer
22 octobre 2012

Le fond océanique arctique du Canada contiendrait des réserves en pétrole et en gaz d’environ 10 billions de dollars susceptibles d’injecter dans l’économie canadienne jusqu’à 100 billions de dollars. Toutefois, pour accéder à ces zones potentielles de forage en mer dans l’Arctique, on a besoin de navires robustes capables de résister aux écoulements glaciaires et aux rudes conditions climatiques.

Ingénieur naval à l’Université Memorial de Terre-Neuve, à St. John’s, Claude Daley mène les plus vastes recherches au monde sur les interactions navire-glace. Concrètement, il élabore des outils de conception novateurs et pratiques qui répondent aux défis actuels en matière de construction navale. Son équipe de recherche, qui collabore avec des partenaires de l’industrie dans le monde entier, établit des normes de construction internationales qui permettront une navigation sécuritaire et abordable dans les eaux glacées de l’Arctique.

Les gouvernements canadien et américain s’appuient sur la recherche menée par Claude Daley pour renforcer la sécurité des navires, et grâce aux travaux de son équipe, on a pu améliorer les normes de conception et de construction de navires associés à des projets de bâtiments polaires pour certains partenaires industriels tels que BMT Fleet Technology, Husky Energy et Hyundai Heavy Industries.