How to mend a broken bone - try glue

Comment réparer un os fracturé - essayez la colle

5 novembre 2008
(G) Os normale (D) Os avec l'ostéoporose
Zoom

(G) Os normale (D) Os avec l'ostéoporose

Extrait des Instituts de recherche en santé du Canada, avec autorisation.

Si vous êtes parmi les 1,4 million de Canadiens qui souffrent d'ostéoporose, vous savez probablement ce que signifie la fracture d'un os - un long séjour à l'hôpital et de la difficulté à se déplacer. Une équipe de recherche canadienne utilise une sorte de super colle pour aider les patients qui se fracturent le dos à sortir de l'hôpital rapidement et à reprendre une vie active.

Avec l'aide des Instituts de recherche en santé du Canada, le Dr Gamal Baroud, de l'Université de Sherbrooke, et son équipe de recherche améliorent la façon dont les chirurgiens travaillent avec cette super colle au cours d'une intervention appelée vertébroplastie. La vertébroplastie est utilisée surtout dans les cas de fracture vertébrale.

« Lorsqu'il s'agit de la hanche, il est possible de faire une coupure et d'insérer une pièce de métal qui rétablira la fonction. Cependant, dans le cas de la colonne vertébrale, le canal rachidien passe par les vertèbres, si bien qu'il est impossible de faire une coupure et d'insérer une pièce de remplacement » , dit-il. « Il faut effectuer une réparation. Il n'existe pas vraiment d'autre traitement pour l'instant. »

Au cours de la vertébroplastie, une aiguille est dirigée vers la colonne vertébrale, et une petite quantité de colle liquide est injectée dans la fracture. La colle durcit en 20 minutes seulement, renforçant ainsi l'os. C'est comme renforcer les fondations d'une maison en remplissant les fissures de ciment.

« Après l'intervention, jusqu'à 90 % des patients peuvent marcher sans douleur. Quand ils quittent la table de chirurgie, ils n'ont plus mal », dit le Dr Baroud. Donc, au lieu de passer des jours ou des semaines à l'hôpital, ils peuvent repartir après quelques heures seulement. Mais l'intervention n'est pas sans risques. Un des risques est que la colle liquide coule en dehors de l'os. Les fuites peuvent endommager les vertèbres et même être fatales.

Le Dr Baroud et son équipe travaillent à réduire les risques et à créer un meilleur produit. Ils tentent des expériences avec de nouvelles colles minérales qui ressemblent beaucoup à l'os. L'espoir est que ces nouvelles colles aideront réellement l'os à se reconstruire.

À l'avenir, dit le Dr Baroud, la technique pourrait être utilisée pour toute sorte de fractures osseuses. « Je pense qu'on s'en servira non seulement pour la colonne vertébrale, mais aussi pour le tibia, le poignet et le fémur. »