Building Canada’s knowledge infrastructure

Bâtir l’infrastructure du savoir du Canada

Les universités canadiennes ont accès à plus de contenu numérique pour la recherche grâce au Réseau canadien de documentation pour la recherche
9 avril 2013

Pour approfondir les connaissances, les chercheurs doivent pouvoir consulter facilement et rapidement la documentation de recherche. L’accès à une très large littérature savante nécessite toutefois des investissements et des ressources considérables. Ainsi, pour que la communauté de recherche ait accès à cette information, la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), de concert avec les gouvernements provinciaux et les universités, a financé une plateforme de gestion des connaissances qui transcende les régions, les établissements et les disciplines.

Fondé en 2000, le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) négocie des accords de licence avec des éditeurs de contenu numérique à grande échelle pour plus de 1,2 million d’utilisateurs des 75 universités membres. Les chercheurs et les étudiants ont ainsi accès en temps opportun à du matériel de recherche de grande qualité, peu importe la taille de leur établissement. Si les universités membres devaient négocier elles-mêmes le contenu des licences avec chacun des éditeurs, il leur en coûterait de deux à trois fois plus cher. Pour les membres, cela représente des économies évaluées à 1,43 milliard de dollars depuis la création du RCDR.

Selon un comité d’experts réuni récemment par la FCI, le RCDR est un chef de file mondial de l’échange d’information et un « moteur de changement » dans le milieu de recherche canadien. Grâce aux efforts déployés par le RCDR, les universités réalisent des économies et facilitent l’accès de leurs utilisateurs aux connaissances issues de la recherche, ce qui permet aux chercheurs canadiens de demeurer concurrentiels sur la scène internationale.

Faits en bref au sujet du RCDR - 2013

VOUS POURRIEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ PAR :