Learning by the numbers

Apprendre par les chiffres

La recherche faite à la Wilfred Laurier University génère de nouvelles façons d’enseigner les mathématiques aux enfants
15 février 2013

Au Canada, près de 40 pour cent des adultes n’ont pas les compétences de base en lecture requises pour fonctionner adéquatement en société et la moitié ne possèdent pas les compétences minimales en mathématiques. Les personnes qui ont de faibles compétences en littératie et en numératie sont plus susceptibles d’abandonner leurs études et d’être impliquées dans des activités criminelles, des études ont démontré, ce qui coûte à l’État des milliards de dollars par année en services de police et de justice pénale, en assistance sociale et en soutien à l’emploi ainsi qu’en perte de productivité.

Dans le but de comprendre pourquoi un si grand nombre de Canadiens ne possèdent pas ces compétences de base, Joanne Lee et Donna Kotsopoulos, du laboratoire de recherche en didactique du langage et des mathématiques (Child Language and Math Lab), Wilfred Laurier University, se penchent sur l’apprentissage de la lecture chez les jeunes enfants et appliquent ces techniques à l’enseignement des mathématiques. Les résultats des tests préliminaires, fondés sur une collaboration avec plus de 350 familles, indiquent que les enfants comprennent le concept des chiffres plus tôt que l’on ne le pensait, soit aussi jeunes qu’à 18 mois.

Les résultats de cette étude – qui est d’ailleurs la seule au monde à être axée sur des enfants en si bas âge – ont aidé les chercheuses à lancer le programme « Little Counters » à la bibliothèque publique de Waterloo. Ce programme vise à donner aux parents et aux fournisseurs de soins les outils dont ils ont besoin pour intégrer des notions de mathématiques dans les activités qu’ils accomplissent tous les jours avec les tout-petits. Les chercheuses prévoient étendre le programme à l’ensemble du pays et ont récemment publié un livre pour enfants intitulé Little Counters at the Market. En outre, elles sont présentement en discussion afin de mettre au point une application du même nom et aident Rullingnet, une entreprise d’Ottawa spécialisée dans la technologie, à améliorer son logiciel de lecture conçue pour la tablette d’apprentissage Vinci.

Mention de source : Joanne Lee/Wilfred Laurier University (en anglais seulement)