Analyse des retombées et des impacts

La FCI doit démontrer les impacts de ses investissements en science et technologie, évaluer l’efficacité des dépenses publiques dont elle est responsable et estimer sa contribution dans l’atteinte de ses objectifs socioéconomiques pour le Canada. La mesure et l’évaluation des retombées de ces investissements constituent toutefois un processus complexe. La recherche et l’innovation posent des risques inhérents et les retombées et les impacts de l’infrastructure de recherche ne sont pas toujours faciles à mesurer. Par exemple, un certain temps s’écoule entre le moment de l’investissement et celui de la réalisation des retombées. Il est souvent difficile d’attribuer les retombées de recherche à un investissement précis. La FCI utilise donc un vaste éventail de données et d’approches d’évaluation afin d’estimer les progrès sur les plans organisationnel et sociétal.

Livres sur une tablette

UNE NOUVELLE APPROCHE POUR ÉTABLIR UN LIEN ENTRE LES INVESTISSEMENTS ET LES IMPACTS

Notre présentation à la conférence de l'Institut national de la recherche agronomique de Paris

Une évaluation des impacts socioéconomiques est une analyse systématique des résultats économiques, sociales et culturelles, et des extrants d’un groupe d’investissements précis. Il est essentiel de comprendre et de mesurer les impacts des initiatives de recherche et développement financées par les fonds publics afin de démontrer l’efficacité de ce financement et sa contribution à l’atteinte d’objectifs socioéconomiques.

Analyse des impacts du financement de la recherche et développement en imagerie médicale

La FCI et les Instituts de recherche en santé du Canada ont uni leurs efforts dans un projet pilote visant à quantifier les impacts socioéconomiques des investissements en imagerie médicale.

Étude socioéconomique pilote du financement de la FCI et des IRSC : R-D en imagerie médicale - Sommaire

L’étude souligne l’importance d’un milieu de recherche ouvert et concurrentiel pour faire progresser les nouvelles idées dans le continuum de l’innovation vers des prototypes fonctionnels et des produits qui bénéficient aux Canadiens.

L’innovation canadienne en imagerie médicale transforme les soins de santé

Alan C. O’Connor, Économiste principal et directeur, Économie des innovations, discute de l’étude

Le projet a profité d’un examen par les pairs et d’un comité consultatif, dont les membres ont consacré temps et expertise à cette étude pilote.

comité consultatif

Pour obtenir un exemplaire complet du rapport technique Pilot socioeconomic impact analysis of CFI and CIHR Funding: Medical Imaging (O’Connor, Alan C. et Albert N. Link, 2013), préparé pour la FCI et les Instituts de recherche en santé du Canada par RTI International, veuillez communiquer avec Laura Hillier, directrice, Évaluation et analyse des résultats à evaluations [at] innovation.ca. Le rapport technique est disponible en anglais seulement.

Établir un lien entre les investissements et les impacts est l’approche utilisée à la FCI pour explorer sa contribution à la recherche canadienne dans un domaine thématique, en mettant l’accent sur les processus menant aux impacts.

La recherche agricole au Canada

Avec l’aide de ses partenaires, la FCI a  recueilli des données sur les bienfaits  de cinq domaines de recherche agricole  sur la vie des Canadiens et les processus  communs menant aux impacts de la  recherche. Organisme national qui milite  pour la recherche et l’innovation en  agriculture, l’Institut agricole du Canada  a brossé le portrait du paysage canadien (disponible uniquement en anglais) qui servira de contexte à la présente étude.

La présente étude porte sur cinq domaines de recherche agricole choisis de concert  avec un groupe consultatif composé de représentants de 20 organismes, y compris  des universités, des ministères provinciaux et fédéraux et des associations agricoles.

  • Gaz à effet de serre (Ges) – recherches sur l’évaluation des politiques, des  techniques et des outils agricoles utilisés pour atténuer l’incidence des activités  canadiennes sur l’environnement.
  • Cultures résistantes – recherches sur les caractéristiques génétiques  des grains et des plantes qui les rendent moins vulnérables et plus productives.
  • Industrie laitière – recherches sur les différents volets de l’industrie, notamment le bienêtre animal, la production de lait, les procédés de transformation des sous-produits laitiers et l’évaluation génétique.
  • Résistance aux antimicrobiens (Ram) – recherches sur l’atténuation des risques  grandissants de résistance aux antimicrobiens par l’adoption de nouvelles mesures  de prévention et approches thérapeutiques dans les élevages.
  • Entreposage des grains – recherches sur les méthodes, les technologies et les structures utilisées pour l’entreposage des grains ou leur conditionnement à l’entreposage.

Entre 1998 et 2016, la FCI a engagé plus de 200 millions de dollars dans 510 projets d’infrastructure de recherche en sciences agricoles et alimentaires de 61 établissements. Cette somme représente environ 4 pour cent du  montant total versé dans les infrastructures de  recherche pour cette période. La FCI finance jusqu’à  40 pour cent des couts associés aux infrastructures  de recherche d’un projet. Ses partenaires ont  également investi plus de 550 millions de dollars  partout au Canada, pour un total de plus de 750 millions de dollars dans l’infrastructure  pour l’avancement de la recherche agricole.

Messages clés – processus menant aux impacts soulignés dans le rapport sommaire

  • C’est par la collaboration  étroite que les nouvelles  idées se transforment  en innovations et génèrent  des bienfaits pour la  population canadienne.
  • Les étudiants et stagiaires  ont un rôle central à jouer  dans l’établissement et  le renforcement des liens  de collaboration dans  les différents secteurs  et entre ceux-ci.
  • L’engagement entre  les chercheurs et les  agriculteurs accélère  l’adoption des nouvelles  technologies.

Satisfaire le besoin de nouveaux savoirs agricoles au pays

L’agriculture canadienne s’appuie depuis longtemps sur la recherche et le développement technologique de pointe pour rester au fait des méthodes de production alimentaire, qui évoluent rapidement. Lire notre collection d'articles pour en apprendre davantage.

Les études sur la mesure des résultats des plateformes permettent d’examiner des infrastructures de recherche de grande envergure spécialisées et conçues spécifiquement pour répondre aux besoins particuliers de la communauté de la recherche du Canada, tout en considérant l’unicité de chaque plateforme. 

Au sujet de l'Étude sur la mesure des résultats des plateformes

NGCC Amundsen 

Le navire de la Garde côtière canadienne, le NGCC Amundsen, compte un ensemble d’installations et d’instruments scientifiques pour mener de la recherche dans l’arctique canadien. La plateforme de recherche a vu le jour après qu’un consortium de quinze universités et centres de recherche canadiens, en partenariat avec le gouvernement fédéral, a reçu du financement de la Fondation canadienne pour l’innovation. Ce financement visait la modernisation du brise-glace Sir John Franklin de la Garde côtière canadienne, alors retiré du service, afin d’en faire un navire de recherche pour explorer l’océan Arctique. Par l’intermédiaire de son Fonds de collaboration internationale, la FCI a octroyé une contribution de 27,5 millions de dollars, dont près de 19,4 millions de dollars ont servi à transformer la structure du navire et acquérir de l’équipement scientifique, et 5,5 millions, à soutenir l’exploitation de la plateforme.

La FCI a mené une étude sur la mesure des résultats des plateformes afin d’examiner les activités et les réalisations du NGCC Amundsen.

Les principales constatations du comité d’experts :

  • L’Amundsen est un terreau favorable aux recherches scientifiques de calibre mondial. La plateforme facilite le transfert et l’application de nouvelles connaissances pour résoudre les enjeux sociaux importants qui touchent les régions arctiques, d’ici et d’ailleurs
  • Le programme de recherche de l’Amundsen favorise grandement la productivité, la portée et l’incidence des recherches scientifiques dans l’Arctique canadien, comme le démontrent le nombre imposant de publications et d’articles majeurs traitant de sujets tels que la glace marine et les recherches écologiques dans la mer de Beaufort
  • Le programme de l’Amundsen réunit un groupe varié d’utilisateurs finaux des ministères et des organismes fédéraux et provinciaux à vocation scientifique, du secteur privé et de la collectivité

Rapport du comité d’experts ‒ Étude sur la mesure des résultats des plateformes ‒ Amundsen

Visite du NGCC Amundsen

Réseau canadien de documentation pour la recherche 

Le Réseau canadien de documentation pour la recherche est un partenariat d’universités canadiennes qui se consacre à l’enrichissement du contenu numérique pour la recherche universitaire au Canada. Entre 2000 et 2012, le réseau a reçu deux contributions de la FCI d’une valeur de 97,7 millions de dollars, qui comprend les participations des gouvernements provinciaux et des universités canadiennes.

Principales constatations du comité d’experts :

  • Le Réseau canadien de documentation pour la recherche fait partie des leaders mondiaux d’accès à l’information pour la recherche. Il est considéré comme un vecteur de changement dans le milieu canadien de la recherche.
  • L’investissement de la FCI et des gouvernements provinciaux dans le Réseau canadien de documentation pour la recherche a été essentiel, opportun et catalytique, et déjà très rentable sous plusieurs aspects.
  • Les activités du Réseau canadien de documentation pour la recherche sont bien développées et contribuent à la réalisation de son mandat; cependant, de récents changements apportés à sa structure de gouvernance pourraient nuire à la poursuite de ses activités.
  • Le Réseau canadien de documentation pour la recherche n’a peut-être pas la résilience nécessaire, compte tenu de ses ressources, pour gérer les transformations en cours dans la communication savante et l’utilisation du contenu numérique par le milieu de la recherche.

Étude sur la mesure des résultats des plateformes

Bâtir l’infrastructure du savoir du Canada

Avant 2011, nous avons mené une série d’études sur la mesure des résultats afin d’évaluer la mesure dans laquelle les investissements de la FCI dans l’infrastructure de recherche constituent un facteur déterminant dans l’atteinte des objectifs liés à cinq catégories de résultats : la planification stratégique de la recherche, la capacité de recherche, le personnel hautement qualifié, la productivité en recherche et l’innovation. Ces premiers efforts déployés dans l’étude de la mesure des résultats ont contribué à façonner nos approches d’évaluation des résultats et des impacts.

Méthodologies des études sur la mesure des résultats

En décembre 2010, la FCI a publié un article sur la méthodologie de l’Étude sur la mesure des résultats dans la revue internationale Research Evaluation (disponible en anglais seulement).

Rapport sur l’Étude sur la mesure des résultats

En 2008, des consultants indépendants ont examiné les constatations des études sur la mesure des résultats menées à ce jour. Pour consulter leur rapport :

Rapport de synthèse sur l’EMR – Fondation canadienne pour l’innovation