Premier anniversaire du répertoire de laboratoires en ligne, créateur de partenariats entre le secteur privé et la recherche

1 décembre 2014

Ottawa, le 1er décembre 2014 ‒ Il y a un an, la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) lançait le Navigateur d’installations de recherche, un répertoire en ligne de laboratoires du Canada qui veulent collaborer avec le secteur privé. Et, d’ores et déjà, de nouveaux partenariats voient le jour.

David Plant, professeur de génie électrique à l’Université McGill, a développé une relation avec une société multinationale à la recherche d’équipement et d’expertise de recherche pour concevoir un condensateur de haute capacité, composant électrique qui modifierait le fonctionnement interne de très nombreux objets, des outils médicaux aux automobiles.

De ses bureaux de Montréal, l’entreprise a trouvé les instruments nécessaires pour tester son condensateur en consultant le Navigateur, dans lequel se trouvaient les Laboratoires des systèmes de communication optiques et sans fil (LBOWS) dirigés par M. Plant, dont le profil est dans le Navigateur. Une collaboration mutuellement bénéfique venait de naître. La société tire parti des outils disponibles, mais profite aussi du haut savoir du chercheur et de ses étudiants aux cycles supérieurs. Pour sa part, l’équipe de recherche bénéficie de la perspective et des investissements de son partenaire de l’industrie, en plus des occasions de formation et de publication qui accompagnent la recherche de modèles théoriques et la conception d’un condensateur unique en son genre.

« Nous avons toujours pu compter sur le soutien de la FCI, affirme M. Plant. Grâce à son Navigateur, elle favorise les possibilités sur les campus canadiens. Nous sommes parmi les premiers établissements à tirer profit de cet outil interrogeable. »

« Le Navigateur a été créé précisément pour favoriser des collaborations comme celle entre M. Plant et un collaborateur du secteur privé », avance Gilles Patry, président-directeur général de la FCI, l’organisme national qui finance des laboratoires, des installations et des équipements dans les universités, les collèges et les hôpitaux de recherche du Canada. Bien que les partenariats entre les entreprises et les chercheurs ne se créent pas du jour au lendemain, les premières indications attestent de la contribution du Navigateur dans l’établissement de relations. Le Centre de ressources en fabrication additive du Mohawk College, à Hamilton, a reçu une douzaine de demandes de la part d’entreprises qui ont besoin de son infrastructure et de son expertise en prototypage en 3D.

Le FCI veut soutenir l’innovation dans tous les domaines ‒ afin de renforcer la capacité des établissements financés à utiliser leur infrastructure de recherche en vue d’appuyer l’innovation et la commercialisation au Canada. « Le Navigateur est un outil puissant qui contribue à l’atteinte de cet objectif », déclare M. Patry.

En nouant des collaborations avec des chercheurs d’installations de recherche de pointe, les entreprises peuvent croître, demeurer concurrentielles, concevoir des produits, les améliorer, utiliser un équipement ultramoderne et forger des liens avec les plus brillants cerveaux du Canada, affirme M. Patry.

« Tirer parti des ressources en recherche des établissements postsecondaires peut parfois représenter un défi pour les entreprises, explique M. Patry, car elles ne connaissent pas toujours le type de laboratoire et l’expertise disponibles, ni comment y accéder. Les installations de recherche utilisent le Navigateur pour promouvoir l’expertise et l’infrastructure de calibre mondial mises à la disposition des secteurs public et privé. Les entreprises y trouvent les installations de recherche susceptibles d’accroître leur chiffre d’affaires.

Depuis son lancement en novembre 2013, le Navigateur a pris de l’expansion, affichant les profils de plus de 425 laboratoires de toutes les provinces et disciplines : du génie à l’agriculture, en passant notamment par les sciences sociales et de la santé. Et l’intérêt ne cesse d’augmenter.

« Nous continuons à recevoir des profils et à chercher des moyens d’accroître la capacité du Navigateur », affirme Pierre Normand, vice-président des relations extérieures et des communications à la FCI. « Plus son contenu sera exhaustif et mieux il fonctionnera, plus il aidera les entreprises à trouver les installations de recherche requises. »

Cet article a d’abord été publié dans le supplément sur l’innovation The Globe and Mail, le 28 novembre 2014.