Un succès rayonnant : le laboratoire de physique nucléaire et des particules du Canada se dote de nouveaux équipements

7 novembre 2014

Aujourd’hui, on a souligné l’achèvement de la première phase du Advanced Rare Isotope Laboratory (ARIEL-I)  à Vancouver, en Colombie-Britannique. ARIEL est l’installation phare de TRIUMF, le laboratoire canadien de la recherche en physique nucléaire et des particules, qui a reçu 40 millions de dollars de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), depuis 2003, dont plus de 17 millions de dollars au seul projet ARIEL-I. Grâce aux nouveaux équipements de pointe, les scientifiques repousseront les frontières de la physique subatomique, mettront au point de nouveaux des matériaux et produiront des isotopes médicaux novateurs.

                VISIONNER : Des chercheurs expliquent la contribution d’ARIEL-I à l’atteinte des objectifs de recherche fixés

L’accélérateur linéaire d’électrons supraconducteur est l’une des pièces d’équipement maîtresses hébergées par ARIEL-I où des scientifiques ont récemment réussi un remarquable tour de force en accélérant des électrons à une puissance de 23 millions d'électrons volts. Les scientifiques de TRIUMF utiliseront ces faisceaux de haute énergie pour créer de nouveaux isotopes exotiques et ainsi mieux comprendre le comportement des particules subatomiques. Ils s’en serviront aussi comme sondes pour effectuer des tests sur les matériaux et développer de nouveaux outils destinés au traitement des maladies et à la recherche en médecine.

« Cette installation remarquable n’aurait vu le jour sans la collaboration de la communauté de chercheurs et d’ingénieurs, ni le soutien des gouvernements et du secteur privé, affirme Gilles Patry, président-directeur général de la FCI. Ainsi, les chercheurs du laboratoire ARIEL-I mèneront des recherches de calibre mondial dans les domaines biomoléculaire et des matériaux et entreprendront la mise au point de la nouvelle génération d’isotopes médicaux pour renforcer la capacité du Canada à prodiguer des soins de santé avancés à ses citoyens. »