Ouverture d’une installation de pointe d’impression en 3D à Hamilton, Ontario

16 janvier 2015

OTTAWA, ONTARIO – Aujourd’hui, une installation de recherche unique en son genre a ouvert ses portes au Mohawk College de Hamilton, en Ontario. Elle hébergera des imprimantes 3D capables de transformer des images numériques en objets de métal ou de plastique plus rapidement que les techniques de fabrication traditionnelles. Le Additive Manufacturing Resource Centre a reçu une contribution de plus de 700 000 dollars du Fonds collège-industrie pour l’innovation de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). Le centre constituera ainsi une destination de choix pour les fabricants qui souhaitent créer la prochaine génération de produits de consommation.

FONDS : Fonds collège-industrie pour l’innovation

Le centre héberge deux imprimantes 3D qui peuvent vaporiser, puis fusionner des milliers de couches de métal ou de plastique microscopiques sur une surface, créant ainsi, à partir de zéro, un objet conçu par ordinateur. Grâce à cette technologie de pointe qui transforme des images informatiques en un petit nombre de produits fabriqués sur mesure, les entreprises canadiennes convertiront leurs modèles en produits 3D et les amélioreront avant la mise en marché.

LIRE : article sur le Additive Manufacturing Resource Centre

Le centre figure dans le Navigateur d'installations de recherche de la FCI, un répertoire en ligne d’installations de recherche partout au pays qui veulent collaborer avec les entreprises. Grâce au Navigateur, des chercheurs du St. Joseph’s Healthcare, à Hamilton, ont récemment établi un partenariat avec le centre afin d’imprimer des pièces métalliques d’un robot qui prélève des échantillons de tissus mammaires cancéreux. Si ces pièces nouvellement imprimées s’avèrent précises et économiques, les chercheurs augmenteront la fabrication d’éléments robotiques destinés à l’usage clinique et à la distribution internationale.

« Les collèges du Canada collaborent avec le secteur privé dans des laboratoires de recherche de pointe en vue de créer des produits et services novateurs, affirme Gilles Patry, président-directeur général de la FCI. Ces prototypes peuvent être utilisés rapidement, ce qui donne au secteur manufacturier canadien un avantage exceptionnel sur le marché mondial hautement concurrentiel. »