Centre de recherche en photonique et en géosciences par excellence, le nouveau Complexe de recherche avancée de l’Université d’Ottawa ouvre ses portes

30 septembre 2014

OTTAWA, 30 septembre 2014 ‒ L’Université d'Ottawa souligne l’ouverture officielle du Complexe de recherche avancée qui réunit sous un même toit les plus brillants cerveaux en photonique et en géosciences de l’établissement.

Situé au sud du campus, ce bâtiment de cinq étages de verre et d’acier à la fine pointe technologique recevra plus de 17 millions de dollars en financement d’exploitation et d’infrastructure de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). Le centre compte plusieurs laboratoires, dont la pièce maîtresse, le laboratoire André-E.-Lalonde, qui abrite le seul spectromètre de masse par accélérateur au pays, un équipement mesurant 25 mètres de long et pesant 44 tonnes, visible de l’extérieur du bâtiment.

VIDÉO : Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche, parle de la conception du Complexe de recherche avancée, le projet le plus ambitieux de son mandat à l’Université d’Ottawa.

Nommé en l’honneur de l’ancien doyen des sciences André-E.-Lalonde, le principal laboratoire réunira des géoscientifiques et des ingénieurs aux niveaux du sol et inférieur du bâtiment, aux allures d’entrepôt. Le laboratoire mesure les isotopes présents en très faibles concentrations dans les matériaux naturels, comme les tissus humains et les minéraux. Ces travaux de recherche pourraient mener à des applications dans les domaines de l’énergie, de la santé et de l’environnement.

VIDÉO : Comment fonctionne le spectromètre de masse par accélérateur

Aux niveaux supérieurs du centre, les scientifiques en photonique utiliseront des lasers sophistiqués pour repousser notre compréhension des interactions fondamentales entre la lumière et la matière. Ces données serviront de fondement au développement de technologies appliquées pour réaliser des percées dans les domaines des diagnostics médicaux, de l’énergie renouvelable et des télécommunications.

ARTICLE : Comment construire un laboratoire parfaitement stable

La réunion des deux disciplines sous un même toit contribuera à abattre les barrières scientifiques traditionnelles en plus d’encourager les chercheurs possédant une expertise très différente à collaborer, d’inspirer leurs étudiants et d’inventer la prochaine génération de technologies, de produits et de services.

PLUS :

  • Ouverture officielle du Complexe de recherche avancée.
  • Histoires, vidéos et balados sur les travaux de recherche de pointe menés au Complexe de recherche avancée

Nota : Il est possible d’utiliser les produits multimédias créés par la FCI pour les intégrer et les diffuser dans les médias traditionnels ou les partager dans les médias sociaux. Pour ce faire, veuillez communiquer avec (malorie.bertrand [at] innovation.ca).