Des voitures de l’avenir propres grâce au financement de la recherche automobile

La Fondation canadienne pour l’innovation est fière d’appuyer la recherche dans l’industrie automobile à la University of Waterloo et à la Western University
6 août 2015

Ottawa (Ontario) – La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) est heureuse de soutenir trois bénéficiaires du Partenariat automobile du Canada, une initiative de financement de la recherche qui a investi 145 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer d’importantes activités de recherche et développement menées en collaboration et destinées au secteur automobile canadien.

Deux projets à la University of Waterloo amélioreront l’efficacité énergétique : l’un vise la mise au point de pièces légères et l’autre, la conception de systèmes de commande intelligents. Un troisième projet en cours à la Western University portera sur des procédés de fabrication de la prochaine génération.

LIRE : D'autres projets de recherche automobile financés par la FCI

Une équipe de chercheurs dirigée par Hamid Jahed à la University of Waterloo a reçu un financement de plus de 216 000 dollars de la FCI pour un projet de quatre ans dont l’objectif est d’optimiser la conception de pièces pour véhicules automobiles fabriquées à partir d’alliages de magnésium et exposées à des contraintes élevées. Le magnésium est le métal le plus léger sur le marché. Ce projet vise à perfectionner les connaissances et les méthodes nécessaires pour fabriquer des dispositifs de suspension légers et performants. L’emploi du magnésium dans la production de ces pièces réduirait considérablement le poids du véhicule et se traduirait par un plus grand confort de roulement, une meilleure maniabilité, une économie de carburant supérieure et une diminution des émissions de gaz à effet de serre.

La FCI a versé plus de 460 000 dollars en financement d’infrastructure de recherche à Nasser Azad de la University of Waterloo pour un projet de quatre ans consacré à la conception de systèmes de commande intelligents afin d’accroître l’efficacité énergétique des véhicules hybrides et électriques rechargeables. Ce projet entend répondre aux pressions toujours croissantes exercées sur les constructeurs de véhicules automobiles pour qu’ils fabriquent des véhicules plus propres et plus écoénergétiques offrant une maniabilité, un confort et une sécurité accrus.

À l’heure où l’industrie automobile se tourne vers un modèle qui combine métaux et plastiques plutôt que d’utiliser uniquement des métaux, les chercheurs de la Western University travaillent à créer de nouveaux procédés de moulage par compression en vue de produire des pièces structurelles à partir d’un polymère léger. Jeffrey Wood et son équipe ont obtenu plus de 99 000 dollars de la FCI pour un projet de trois ans qui vise non seulement à déterminer la capacité de fabriquer des pièces pour véhicules automobiles à partir d’une fibre de verre appelée polyamide, mais aussi à mettre au point un procédé permettant de respecter les délais serrés du marché automobile de masse.