Soutenir la recherche dans l’arctique et les océans

Nation nordique entourée de trois océans, le Canada a un rôle important à jouer en recherche arctique et dans le domaine des sciences de la mer. Mais mener des recherches dans ces environnements vastes et hostiles requiert souvent des infrastructures de grande envergure et très coûteuses. La mobilisation de la communauté de recherche internationale est essentielle pour élaborer une vision stratégique audacieuse pour encadrer l’étude de ces régions fragiles. Elle permet également la mise en commun de ressources et une meilleure coordination de l’utilisation des installations, optimisant ainsi les investissements nationaux dans ce domaine de recherche névralgique.

Main pointant et cliquant sur un bouton représentant l'interactivité

Visite du NGCC Amundsen 

Exploration multimédia du brise-glace de recherche canadien

RAPPORTs

Forte de sa participation au projet ERA-CAN+ de l’Union européenne et du Canada, la FCI a entrepris une mobilisation systématique des chercheurs, des gestionnaires d’installations et des responsables d’organismes de financement européens et américains afin d’élaborer cette vision et de trouver de meilleures façons de tirer parti des ressources de chacun. L’objectif est de soutenir adéquatement et de favoriser une recherche de grande qualité dans l’Arctique et dans les espaces marins que partagent les nations du monde.

ERA-Can II – Colloque 2013 de Rome sur l’infrastructure de recherche arctique et marine

En 2013, la FCI a organisé cet événement qui réunissait pour la première fois des chercheurs émérites provenant des quatre coins de la planète, des décideurs européens et américains de haut rang, des responsables d’organismes canadiens de financement de la recherche et des gestionnaires d’installations de recherche de grande envergure. Les participants ont exploré de nouvelles façons de collaborer, cerné les obstacles aux partenariats internationaux et défini une stratégie de partage de l’infrastructure de recherche. Un premier pas important venait d’être franchi : celui de trouver de nouveaux moyens de partager de l’information utile et détaillée sur une panoplie de sujets. Il est nécessaire de coordonner l’information sur les plans scientifiques, les horaires des navires, les registres de l’équipement de recherche et les possibilités de financement, et de diffuser cette information aux parties prenantes de la recherche sur l’Arctique et marine. Il est devenu évident qu’il fallait s’engager à maximiser davantage l’infrastructure utilisée dans l’Arctique et les environnements marins. Consultez les documents sur l'événement.

ERA-Can+ – Colloque 2015 d’Halifax sur l’infrastructure de recherche arctique et marine

En 2015, la FCI a invité ses homologues européens et américains à Halifax afin de poursuivre la discussion sur les meilleurs moyens de tirer parti des ressources des uns et des autres dans le domaine de la recherche arctique et de la mer. Des représentants du secteur privé et de la marine canadienne ont également pris part à l’événement. L’amélioration de la gestion des données de recherche, la conception de portails pour le partage d’information et la cartographie des priorités de recherche et des besoins en infrastructure ont été au centre des discussions. Selon les participants la recherche en milieux arctique et marins pose des défis d’envergure, compte tenu de son importance pour la société, des difficultés associées à un environnement hostile et des coûts encourus qui nécessitent une collaboration internationale soutenue. La communication, la coordination, l’harmonisation et l’inclusion sont autant de questions au cœur de cette discussion. Consulter le sommaire du symposium (disponible en anglais seulement).

Consulter le rapport 

ÉTUDE

Étude sur la mesure des résultats des plateformes - NGCC Amundsen

En novembre 2014, la FCI a réuni un comité d’experts en vue d’évaluer les activités et les réalisations du brise-glace de recherche, le NGCC Amundsen. Le panel devait aussi déterminer dans quelle mesure l’investissement de la FCI et des partenaires financiers a été un moteur de transformation du paysage de la recherche au pays et a contribué à l’atteinte de ses objectifs.

CONSULTER L'ÉTUDE

OPINION

Excellence dans la recherche et l’innovation (PDF) (The Globe and Mail, cahier spécial « Recherche et innovation », novembre 2015) – en anglais seulement.

Les installations de calibre mondial permettent aux chercheurs canadiens de collaborer à la recherche de solutions aux grands défis actuels, notamment les changements climatiques, la santé, la sécurité alimentaire et le ralentissement économique.

Pourquoi est-il si important de collaborer pour mener des travaux de recherche dans l’Arctique et les océans (PDF) (ResearchMedia.eu, 2013) – en anglais seulement

Pourquoi la collaboration est-elle vitale à la recherche dans l’Arctique et les océans? Comment une voix internationale commune au ERA-Can II – Colloque 2013 de Rome sur l’infrastructure de recherche arctique et marine favorise la définition des priorités stratégiques.

Le succès de la recherche dans l’Arctique et les océans repose sur la collaboration (PDF) (Embassy, 2013) – en anglais seulement

Bon nombre de pays, dont le Canada, investissent dans l’infrastructure de recherche en milieux arctique et marins. Seule une approche collaborative aux plans de la conception et de l’utilisation de ces équipements coûteux et souvent uniques permettra d’augmenter nos connaissances en la matière.