Considérations importantes pour les établissements adoptant un modèle décentralisé

28 octobre 2016

Pour bien gérer des projets financés par la FCI, un établissement doit mettre en place des structures et des fonctions ainsi que des ressources suffisantes et adéquates. Certains établissements ont opté pour un modèle décentralisé dans lequel certaines mesures de contrôle et responsabilités relatives à l’administration des contributions de la FCI sont déléguées aux facultés. L’un des avantages de la décentralisation est qu’il rapproche les fonctions administratives des gens qui participent directement au projet. L’établissement peut aussi profiter des ressources de chaque unité administrative.

Un établissement qui fonctionne selon une structure décentralisée doit s’assurer que chaque unité administrative connait et interprète correctement les politiques et les procédures de l’établissement, y compris les lignes directrices et les exigences de la FCI. C’est essentiel pour veiller à la pertinence et à la cohérence de la mise en service.

Pour ce faire, quelques établissements ayant un fonctionnement décentralisé ont instauré les pratiques suivantes :

  • la communication claire des rôles et des responsabilités;
  • la mise en place de lignes directrices administratives et financières pour toutes les personnes participant à l’administration des contributions, y compris dans les départements;
  • l’offre régulière de formation et de soutien aux représentants des départements;
  • des moyens bien implantés pour communiquer rapidement et efficacement les modifications apportées aux lignes directrices et aux exigences ou les problèmes qui ont été rapportés;
  • un groupe de soutien et un point de service en cas de questions;
  • un suivi régulier de la conformité aux principales politiques, mesures de contrôle et exigences à l’échelle départementale, qui reconnait le risque accru de non-conformité associé à la participation de plusieurs personnes dans de nombreux départements.

Voici comment un établissement a instauré ces pratiques.

University of Toronto

Dans cet établissement, certaines activités administratives et de suivi sont décentralisées et effectuées par les responsables de projet ou le personnel de soutien administratif des facultés, tandis que d’autres activités sont centralisées. Par exemple, l’examen des couts relatifs au personnel ou des demandes d’achat, pour veiller à leur conformité aux budgets approuvés, est réalisé par le personnel de soutien administratif des divisions. Ce personnel examine aussi les rapports financiers pour vérifier l’exactitude des renseignements présentés à la FCI.

Diverses divisions administratives centralisées s’occupent aussi du suivi, notamment la division du vice-rectorat, Recherche et innovation, les services d’achat, le service des opérations universitaires et le département de vérification interne. Ces divisions centralisées assurent un leadeurship et fournissent une orientation stratégique et des conseils, en plus de gérer certains des processus pour veiller au respect des exigences de l’établissement. En voici des exemples :

  • diriger le processus interne de sélection des projets de recherche et les processus liés à la préparation des propositions et à la finalisation des contributions;

  • effectuer un examen de haut niveau des opérations portées aux comptes des projets et rédiger et soumettre les rapports financiers à la FCI;

  • revoir et gérer la procédure d’appel d’offres concurrentiel pour les achats de grande valeur;

  • faire le suivi des projets de construction et de rénovation.

Les rôles et les responsabilités des responsables de projet, des facultés et des divisions administratives centralisées sont clairement définis et reconnus par une série de politiques et de procédures. Les divisions administratives centralisées travaillent étroitement avec les responsables de projet et le personnel de soutien administratif des facultés, et encouragent le respect des politiques de l’établissement et de la FCI. La division du vice-rectorat, Recherche et innovation communique les changements apportés aux lignes directrices et aux exigences, et elle agit comme point de service qui répond aux questions. Des séances de formation et d’information sont offertes par la division du vice-rectorat, Recherche et innovation, et des réunions ont lieu avec les équipes des projets et le personnel de soutien administratif pour discuter des processus et des attentes quant à la gestion des contributions de la FCI. Diverses initiatives ont été mises en œuvre au cours des dernières années pour veiller au respect et à l’interprétation uniforme des politiques et des procédures de l’établissement et de la FCI.

L’une de ces initiatives est un programme de formation et de perfectionnement professionnel organisé par la division du vice-rectorat, Recherche et innovation et destiné au personnel des facultés qui participe à l’administration de la recherche, lequel s’intitule Strengthening Administration of Research (STAR). Lancée en 2015, cette initiative propose des conférences (sur les trois campus) sur le partage de renseignements nouveaux et importants sur l’administration des fonds de recherche. Elle fournit aussi des ressources supplémentaires par divers canaux de communication en vue de la diffusion des meilleures pratiques.

Une deuxième initiative est le programme Research Expenditure Compliance Assessment Program, réalisé conjointement par la division du vice-rectorat, Recherche et innovation et le département de vérification interne de l’université. Par ce programme, le département de vérification interne effectue des audits dans les facultés, où il vérifie les opérations de dépenses à partir d’échantillons pour évaluer la conformité aux exigences des promoteurs de la recherche, dont la FCI, ainsi qu’aux lignes directrices et aux procédures de l’établissement. Les résultats sont transmis régulièrement aux facultés de l’université, à la division du vice-rectorat, Recherche et innovation et à d’autres principales parties prenantes. Des plans d’action sont mis au point pour donner suite aux recommandations, et le département de vérification interne en fait le suivi.

Personne-ressource :

MayLiza Baak
Directrice, Initiatives institutionnelles
Bureau des services de recherche
Téléphone : 416.978.7605
Courriel : m.baak [at] utoronto.ca


Sujets connexes

Définition claire des rôles et des responsabilités, et collaboration des parties prenantes clés à chacune des étapes d’un projet de la FCI
Séances d’information et de formation destinées aux personnes qui participent à l’administration des contributions de la FCI